CEN Nutriment est en train de mettre son grain de sel dans l’assiette des personnes sujettes à l’hypertension, nous apprend ce matin le site d’information économique Traces écrites News. D’ici à deux ans, la société dirigée par le professeur François-André Allaert devrait en effet proposer sur le marché un « vrai » sel à peine modifié, qui remplacera avantageusement le substitut au goût peu agréable qu’est le sel de potassium.

Lire l’article de Didier Hugue sur http://www.tracesecritesnews.fr – © Photos : DR

cen

CEN Nutriment, l’une des trois sociétés groupe dijonnais CEN spécialisé dans les études de santé (près 3 millions d’euros de chiffre d’affaires, 30 salariés) annonce une véritable révolution agroalimentaire pour les 14 millions d’hypertendus français : en partenariat avec l’Allemand Han Hepa et le Coréen Biotech, titulaire du brevet, la société du professeur François-André Allaert est en train de mettre au point un nouveau sel légèrement modifié pour contenir l’hypertension, ceci grâce à l’ajout de chitine, une molécule que l’on trouve en grande quantité dans la coquille du crabe.

Les études commencées en 2010 sur 40 volontaires démontrent que ce sel « à la chitine » est beaucoup moins hypertenseur et procure exactement les mêmes sensations gustatives. Reste maintenant à obtenir une allégation de santé auprès de l’Autorité européenne de sécurité des aliments (EFSA), qui devrait tomber dans les 6 mois à deux ans. En attendant, les partenaires se préparent à investir 10 millions pour la création d’une société de production en bordure du littoral français et une autre de R&D à Dijon, pourquoi pas sur le futur site de la Cité de la Gastronomie.

One thought on “CEN Nutriment à Dijon : un nouveau sel pour les hypertendus”

  1. Ce sel est déjà commercialisé en France…….et à Dijon, on le trouve depuis quelques années chez « Forme et Zen » rue Monge……

Laisser un commentaire