Dijon, avec ou sans sel ?

symbiosal« Il va falloir ranger définitivement la salière mon ami ! L’hypertension vous guette ! »

La sentence du médecin est imparable, et entre nous, les pâtes sans sel, le pain sans sel, on a vu mieux. Seulement voilà, on ne badine pas avec la santé. La société sud-coréenne HAN Asio Biotech a donc imaginé Symbiosal, un produit qui a pour effet de diminuer l’effet hyper-tenseur du sel. Symbiosal, c’est en fait un sel de nouvelle génération, le résultat d’une hydrolyse de sel de mer traditionnel à laquelle on ajoute de la chitine, une molécule que l’on trouve au sein des coquilles de crabe. Cette molécule bloquerait en partie l’effet toxique et hyper-tenseur du sel. Celui-ci conserverait en revanche son goût habituel. Symbiosal a été présenté dans les congrès scientifiques les mieux référencés au monde. La formule a été la bonne selon le Professeur François-André Allaert, patron de la société dijonnaise Cen Nutriment. Lequel a étudié Symbiosal et notamment son action sur l’hypertension des individus. Convaincu, le scientifique a décidé d’aller plus loin en contribuant au développement de ce sel en Europe et aux États-Unis. C’est dans ce sens qu’il vient de signer, dans les locaux de sa société Zone Mazen-Sully, un protocole d’accord mondial avec quatre autres sociétés : une allemande, une luxembourgeoise, une espagnole et une américaine. L’objectif est d’unir les efforts pour développer ce sel « nouvelle génération » au niveau international. Première mission : franchir le rubicon administratif qui bloque pour l’instant l’examen du dossier par l’Autorité Européenne de Sécurité des Aliments, l’EFSA. Un marché de plusieurs centaines de tonnes de sel par jour est en jeu. Un marché dans lequel Dijon pourrait avoir un rôle central à jouer en accueillant, pourquoi pas, une société de développement. C’est en tout cas l’ambition de Cen Nutriment et du Professeur Allaert. L’enjeu économique est de taille.

3 thoughts on “Dijon, avec ou sans sel ?

  1. KPEKPE
    11/06/2014 at 20:30

    Je suis très interessé par des publications scientifiques sur symbiosal. Prière me donner les informations là dessus

    1. fancat
      14/09/2014 at 15:17

      Pas d’hésitation ! Le Symbiosal est à utiliser quotidiennement une fois pour toutes. Un peu plus cher que le sel ordinaire, mais le bienfait pour la santé en vaut la peine. Les gens qui ont de l’hypertension, par exemple, peuvent en consommer à volonté sans le moindre danger. Le sel avait
      été interdit à ma belle-mère. Elle est passée au Symbiosal et n’a plus du tout d’hypertension. C’est
      le vrai goût du sel, ça a un pouvoir salant à peu près équivalent, mais sans aucun des inconvénients
      du sel qui est un véritable poison. C’est du sel de mer à la base, mais il n’a plus rien de nocif.
      Han Asiabiotech est l’importateur exclusif et pourra vous donner toutes les informations utiles,
      vous indiquer les publications qui en parlent.
      TOUS les produits biologiques devraient utiliser du Symbiosal, je ne comprends pas que ce ne
      soit pas davantage connu. Tous les autres substituts au sel sont insatisfaisants et la plupart
      contiennent quand même du sel ! Je n’ai aucun intérêt financier ni de quelque nature que ce soit à vanter le Symbiosal, j’écris cette réponse uniquement par expérience et conviction.

      1. Benbits
        19/09/2014 at 17:16

        Merci pour cette information très intéressante. Je souffre moi-même d’hypertension. Je me demandais si vous savez me dire où on peut se procurer ce sel symbiosal. J’habite en Belgique et il ne me semble pas l’avoir déjà rencontré en magasin diététique.

        Merci et bien à vous,
        Benbits
        19/09/2014

Laisser un commentaire