Dijon Vélotour, la fête cyclo-ludique

Pour la 14e année à Dijon, le Vélotour revient gonflé à bloc, dimanche 1er septembre. Fort de son expansion nationale, l’événement cyclo-ludique propose de découvrir la métropole tout en douceur, en passant par son musée des Beaux-Arts et le parking Monge cette année.

© Dijon Vélotour 2018

Découvrir sa ville autrement, c’est le principe de cet événement familial qui roule à bloc. Né à Dijon, le Vélotour partait d’une proposition originale : « Faire découvrir des lieux interdits aux vélos en temps normal, voire interdits d’accès tout court », détaille Bastien de Marcillac. Arrivé un peu par hasard dans l’aventure il y a sept ans, le directeur a attrapé le virus : « On veut vraiment valoriser l’aspect familial de l’événement. Tout le monde peut y participer et découvrir la ville sous un nouveau jour. »

Les deux fondateurs, Pierre-Henri Deballon et Sébastien Tonglet, ont eu l’idée dès la fin de leurs études. « Il y a aussi une véritable volonté de valoriser les pistes cyclables, de sensibiliser au code de la route, de se familiariser avec un mode de transport doux », poursuit l’organisateur. Et cela se confirme à travers l’expansion de l’événement : Paris, Orléans, Marseille, Bordeaux, Valenciennes, Le Havre, Tours et Toulouse, dont la première édition s’est tenue le 7 avril dernier. « Nous aimerions étendre le concept à toutes les grandes villes, et nous avons des arguments avec le développement de l’écomobilité, du sport pour tous, l’aspect ludique et familial… » En attendant, pour le 1er septembre, c’est le sud-ouest dijonnais qui sera mis en avant avec des passages dans plusieurs sites insolites de l’agglomération et une boucle qui ira jusqu’à Chenôve. Et on n’oublie pas son déguisement !

> Les tracés en détail
>
Billetterie en ligne

Le Vélotour en chiffres

2006 : la date de la première édition, qui avait rassemblé plus de 2 000 participants
50 000 : le nombre total de participants dans toute la France chaque année
259 000 : les kilomètres parcourus par les participants depuis la création du Vélotour
337 : l’équivalent, en nombre d’allers-retours Terre-Lune !
28 800 : le nombre de barrières portées par les organisateurs et bénévoles. Ce qui fait environ 460 tonnes, soit 77 éléphants d’Afrique !


Laisser un commentaire