Un escargot à fond dans le financement participatif

A Paris, au Salon de l’Agriculture, après avoir bien cherché, on a fini par dénicher des escargots au stand de Bienvenue à la ferme. Leur éleveur, Denis Petit, fait appel au financement participatif alias crowdfunding pour s’offrir un camion-dégustation. Une première chez les gastéropodes.

IMG_1526

S’il est un endroit qui rend hommage aux produits du terroir de la Bourgogne-Franche-Comté, prolongement naturel du savoir-faire agricole, ça n’est certainement pas le Salon International de l’Agriculture. Les artisans n’ont pas les moyens de s’y faire voir nous dit-on. On veut bien le croire, tant dominent les « marchands du temple » dans le secteur des vins dits de Bourgogne. Mais ceci est un autre sujet sur lequel nous reviendrons…

Seuls rescapés de cette tendance qui nous éloigne du vertueux circuit-court, les exposants de Bienvenue à la ferme. « Grâce aux aides des collectivités dont la région, et à cet espace partagé, confie l’un d’entre eux, cela nous ramène le coût à la journée à 10 euros, c’est donc supportable ». Ouf, l’honneur est sauf.

L’escargot roulant

C’est ici et pas ailleurs que l’on a donc trouvé des escargots non pas « de » Bourgogne mais élevés « en » Bourgogne (on vous a déjà expliqué la différence). Denis Petit est héliciculteur dans l’Yonne, à Cruzy-le-Châtel. Il appelle, tract à l’appui, au soutien de « l’agriculture de proximité » et compte sur le financement participatif (alias crowdfunding) pour s’offrir un camion dégustation d’escargots.

On a hâte de voir ce dernier sillonner nos villes et nos campagnes pour faire baver d’envie les amateurs de bêtes à cornes. Au menu du projet: coquilles beurrées traditionnelles, mais aussi saucisson et boudin d’escargots, salades d’escargots, etc. Pour donner de l’élan à la bête, il n’y a donc qu’un seul geste à faire, se connecter généreusement sur:

www.ulule.com/lescargotroulant

Laisser un commentaire