Exposition : Dijon façon cro-magnon

Jusqu’au 5 novembre, l’exposition « Bourgogne-Franche-Comté, terre de préhistoire » s’ouvre aux visiteurs du magnifique musée archéologique de Dijon. Inédit et gratuit.

Ses voûtes d’ogives méritent à elles seules une balade, dans la fraîcheur bienvenue d’une journée d’été. Les vénérables pierres du musée archéologique de Dijon témoignent d’une autre vie, il y a douze siècles : ici était l’abbaye de Saint-Bénigne, dont il ne reste qu’une aile de style roman. Un des plus anciens bâtiments conventuels en France.
Le musée y prit ses quartiers en 1934, fut municipalisé en 1955, et accueille depuis de nombreuses collections permanentes ou éphémères, sur trois étages, dans cette fascinante austérité monastique laissée en héritage. Voilà pour l’histoire.

Fameuse quenotte

Et puis il y a cette dent ! La fameuse dent de Vergranne (Doubs), longtemps considérée comme le plus ancien témoignage humain de la région (-500 000 ans – avant la découverte, il y a trois ans, d’une autre quenotte, à Tautavel, vieille de 550 000 ans), sera exposée. Elle aurait appartenu à un enfant dont l’âge est situé entre 4 et 7 ans. Sa découverte en 1973 par un collégien, Paul Marchevet – qui deviendra professeur puis maire du village – est légendaire : après la découverte d’ossements dans la carrière exploitée par son père, à Vergranne, le jeune Paul s’était entendu répondre qu’il devait s’agir de… simples mauvaises dents de vaches enfouies après une épidémie, pour éviter les frais d’équarrissage. Tu m’étonnes !

L’archéologie regorge d’histoires incroyables. Jusqu’au 5 novembre, l’exposition située au premier niveau, dans l’ancien dortoir des Bénédictins, traduit cela par un projet scénographique « à la fois original, élégant et contemporain ». Conçue par le musée de Préhistoire de Solutré, elle invite à la rencontre de ces hommes et de ces cultures qui ont vécu sur le territoire de la Bourgogne-Franche-Comté, du Paléolithique ancien au Néolithique. Elle réunit de façon inédite une sélection d’objets remarquables, témoins de la richesse et de la diversité de ce patrimoine régional, sur la base de grandes découvertes comme à Arcy-sur-Cure (89), Solutré (71) ou Chalain (39). Cela vaut bien une balade.


Musée Archéologique de Dijon
5 rue docteur Maret – 03 80 48 83 70
museearcheologique@ville-dijon.fr
Entrée gratuite
Ouvert tous les jours sauf le mardi, jusqu’au 31 octobre, (9h30-12h30 et 14h-18h).

Laisser un commentaire