Florissimo 2015 à Dijon: l’hymne à la nature

Il aura fallu trois années de gestation pour accoucher de Florissimo 2015. Depuis 1980, l’exposition florale de renommée internationale n’a lieu que tous les 5 ans à Dijon. Elle revient du 19 au 29 mars au Parc des expositions, sur le thème « Symphonie de la lumière et du végétal », et vise fièrement les 200000 visiteurs. 

Par Michel Giraud – Photos : Ville de Dijon

florissimo2

Florissimo, c’est d’abord une armada de chiffres qui, à elle seule, donne à comprendre ce que représente l’événement: trois ans de réflexion, deux mois de montage, près de 15000 m2 d’exposition ornementale, 7000 m3 de matériaux dont 160 m3 de roches naturelles prélevées dans les carrières de Comblanchien… La liste s’allonge à vue d’œil.

Ode à l’écologie festive 

Florissimo, c‘est un immense jardin éphémère imaginé cette année par l’architecte-paysagiste Alfred Peter et par le scénariste-réalisateur Serge Matry. C’est à ce dernier qu’a été confiée la conception de ce qui sera sans doute le clou du spectacle: une arche de Noé de 300 mètres de long sur laquelle, à raison d’un quart d’heure toutes les heures, sera donné un grand spectacle son et lumière.

A grands coups de vidéoprojecteurs, de puissantes souffleries, de fumée lourde, il nous promet un voyage à travers la flore des cinq continents pour un show « militant »: « Nous voulons que chaque visiteur prenne conscience de la richesse que représente la biodiversité, et surtout de l’intérêt de la préserver. Nous sommes au service de la protection de la nature et de l’environnement. » La fragilisation de la biodiversité est aujourd’hui une réalité scientifique, mais attention, pas question de livrer un discours moralisateur.  Selon Alfred Peter, Florissimo 2015 sera une « ode à l’écologie festive », un hommage à la beauté des fleurs, à la beauté des senteurs, à la richesse de cette nature multiple.

Aux côtés de l’arche de Noé, les paradis chauds et humides nous promettent eux aussi de belles envolées.

Pendant dix jours, vont se succéder des démonstrations, des ateliers d’art floral, des conférences sur les plantes cultivées ou la faune et la flore sauvages, des expositions de photos… Ces animations seront le complément idéal à l’exposition ornementale, dont la réalisation a été confiée à des villes, via leurs services d’espaces verts (Dijon, Chenôve, Mâcon, Le Creusot sont concernés pour la Bourgogne), mais aussi à des jardins botaniques, firmes privées, associations, fleuristes, établissements de formation, qui rivaliseront tous de virtuosité dans leur mise en scène végétale.

florissimo1

Le spectacle sera partout, jusque dans la musique originale de l’Arche de Noé, enregistrée avec les 40 choristes et les 20 musiciens de l’orchestre philharmonique de Prague. Budget de l’événement: 3 millions d’euros! Et, pour appuyer leur discours, les organisateurs ont décidé de s’engager eux-mêmes en faveur du développement durable à travers une règle simple: l’ensemble des matériaux utilisés pour l’exposition sont des matériaux recyclés ou recyclables.

Ainsi, les végétaux présentés seront replantés ailleurs à l’issue de la manifestation, et les matériaux de construction seront réutilisés, en l’état pour certains. Une attention particulière sera également portée à la gestion de l’eau et des déchets, la manifestation étant une grosse consommatrice de la première et une grosse productrice des seconds.

* Programme complet sur www.florissimo.fr

Laisser un commentaire