Bourgogne/Franche-Comté: les papillons anticipent la fusion

Anticipant le rapprochement entre les deux régions, Bourgogne Nature propose l’Atlas des papillons de jour de Bourgogne et de Franche-Comté. Il permet d’identifier 160 espèces. Un ouvrage savant à lire dans un cocon.

BNHS13

Communiqué de presse.
« Fruit d’un travail de longue haleine et d’une collaboration interrégionale, l’ouvrage constitue déjà une référence participant à la construction de la connaissance sur la nature. Au fil de ce fabuleux livre richement illustré, retrouvez toute la beauté de ces fragiles insectes; leurs habitudes et milieux de vie, leurs répartitions régionales … de quoi tarir, au moins en partie, votre curiosité et faire papillonner vos yeux de plaisir !

Un Atlas, qu’est-ce que c’est ? Il s’agit de passer en revue la totalité des groupes de papillons dits de jour que l’on a rencontré dans nos régions (Bourgogne + Franche-Comté). Cela fait un total de 160 espèces (Rhopalocères et Zygènes), sachant que beaucoup d’espèces sont partagées et communes mais que d’autres sont des spécificités et demeurent très localisées. L’atlas réunit donc des cartes de répartitions précises (à l’échelle de la commune) avec des données récentes, une riche iconographie pour que chaque espèce puisse être reconnue, et de nombreuses précisions sur les modes de vie des adultes (« papillons ») et des larves (« chenilles »).

Quels sont les principaux résultats et enseignements ?
« Les données collectées sont en très grande majorité des données postérieures à 1976, provenant d’observateurs qui connaissent très bien le terrain, indique Roland Essayan, coordonateur de l’ouvrage et membre de la Société d’histoire naturelle d’Autun.
« Nous avons observé l’arrivée de quelques espèces nouvelles, mais surtout un grave effondrement généralisé concernant les espèces les plus spécialisées, soit largement plus de la moitié des espèces. Cette régression se poursuit toujours et les cartes post-2000 demeurent aujourd’hui malheureusement trop optimistes. Les papillons, très tributaires de leur environnement (pollutions, plantes-nourricières, météorologie, échanges génétiques,…) sont très sensibles à ces facteurs et il faut un regard de spécialiste pour s’apercevoir des modifications, qui ne vont pas dans le bon sens » ajoute Roland Essayan. »

Le sommaire de l’Atlas et quelques pages sont en libre consultation sur le site internet de Bourgogne-Nature. Contact Bourgogne-Nature: 03.86.76.07.36 ou à contact@bourgogne-nature.fr.

Laisser un commentaire