Hep sommelier! La guerre des bouchons

© pixarno - fotolia.com

© pixarno – fotolia.com

Face à la problématique du bouchon, les spécialistes rivalisent d’imagination. Le liège ne fait donc plus forcément légion et le consommateur, lui-même confronté à cette guerre des bouchons, a parfois du mal à s’y retrouver.  Point par point, usage après usage et pour Hep sommelier!, Benjamin Maillet, de l’Hostellerie du Cèdre à Beaune… ouvre le débat.

« Effectivement, il y a de nombreux bouchons sur le marché aujourd’hui. Voici un petit tableau pour vous aider à comprendre!

• Le bouchon en liège naturel
Issu des plaques de lièges prélevées sur l’écorce de l’arbre (Chêne-liège pour la plupart). De par sa perméabilité, il se destine aux vins de garde.

• Le bouchon aggloméré
Issu de chutes destinées à la fabrication des bouchons en liège. Elles sont ensuite collées entre elles. Limite les risques de gout de bouchons, déviances ou coulures. Pour une consommation rapide.

• Le bouchon synthétique
Totalement hermétique, ce bouchon se destine pour des vins à boire dans leur jeunesse.

• La capsule à vis
Rapidité et facilité d’ouverture, ces capsules s’ouvrent à la main. Absence de goût de bouchon, elles assurent une qualité constante.

• Le bouchon en verre
Le petit nouveau, esthétique et novateur, ce bouchon totalement étanche, se destine aux vins de consommation rapide. »

Désormais, vous ne déboucherez plus jamais une bouteille comme avant !

Laisser un commentaire