La Saint-Vincent tournante 2018 en huit chiffres clés

Les 27 et 28 janvier, la commune de Prissé (71) accueillera la 74e Saint-Vincent Tournante pour fêter l’appellation Saint-Véran. Parrainée par la star franco-galloise Michael Jones, la grande fête du plus « sain » des Saints contient beaucoup de promesses. Pour patienter jusqu’à la fin du mois et savoir où vous mettrez peut-être les pieds (et le palais), voici huit chiffres clés.

Par Alexis Cappellaro
Pour Dijon-Beaune Mag #68
Photos : Cru Saint-Véran

 2 000 

La SVT 2018, c’est d’abord Prissé, petite commune à huit kilomètres de Mâcon, 2000 âmes au compteur. Elle sera la star du Mâconnais, après les vins « Mâcon » en 2009. Présidée par Kévin Tessieux, l’Union des producteurs du cru Saint-Véran et sa bonne centaine de bénévoles espère donner un coup de projecteur légitime à son savoir-faire.

 60 000

Trente fois plus ! Telle est la jauge maximale de cette fête placée sous le haut patronage de la Confrérie des Chevaliers du Tastevin, qui devrait plutôt se situer autour des 45 000 visiteurs. L’an passé, Mercurey, 80 km plus au nord, avait battu tous les records avec environ 100 000 personnes. À ne pas manquer cette année : le défilé des confréries (samedi à 7 h 30, depuis la cave des Terres secrètes), l’ouverture des caveaux (samedi et dimanche à 11 h, fermeture 17 h) et le concert du parrain Michael Jones (samedi à 14 h 30) dans le parc de la mairie. Les bénéfices seront reversés aux Restos du Cœur. Raisin sur le gâteau.

 1 833 

L’année d’installation d’Alphonse de Lamartine dans le château de Monceau, à Prissé. La Saint-Vincent se tiendra en effet en plein dans le Val Lamartinien : Milly-Lamartine, le village de son enfance, est à quelques lancers de bouteille. Légué par sa tante Anne-Charlotte, le château de Monceau sera son quartier général politique et littéraire ;  au côté de sa femme Marianne, l’homme y fera de longs séjours, recevant ses collègues du Conseil Général ainsi que George Sand, Honoré de Balzac, Alexandre Dumas… Hommage local : Alain Triboulet, vigneron de Prissé, guide le destin du « domaine du Val Lamartinien ».

 29 225

C’est très précisément l’espace temps, en jours, entre la première Saint-Vincent Tournante, le 22 janvier 1938, et cette 74e édition. Personne ne vous en voudra si cette donnée vous échappe. Retenez simplement que tout cela représente 80 années de festivités. Bon anniversaire.

 15 

Le prix d’un pass Saint-Vincent Tournante 2018, pour vous permettre de récupérer l’indispensable kit de dégustation comprenant le verre officiel, un porte-verre, 8 tickets de dégustation et le programme officiel. Rendez-vous sur www.svt2018.fr, il est encore temps. Pour prolonger le souvenir, des verres aux couleurs de la Saint-Vincent sont en vente au Bureau du Cru Saint-Véran à Mâcon (25 euros les six). Idem pour les affiches en série limitée dédicacées par Michael Jones à 30 euros.

 1971

L’AOC village Saint-Véran a été reconnue officiellement en 1971. En pointe sud du vignoble du Mâconnais, entourant son grand frère le Pouilly-Fuissé d’une ceinture dorée faisant honneur au chardonnay, elle compte 727 ha pour plus de 37 000 hl produits en 2016. Ce qui implique 200 caves particulières et 5 caves coopératives.

 7 

Les communes de production de l’appellation sont au nombre de sept : Chânes, Chasselas, Davayé, Leynes, Prissé, Saint-Vérand (avec un D !) et Solutré-Pouilly.

 6   

En plus de ses bourgognes estampillés Saint-Véran, l’appellation compte six climats, ces parcelles précisément délimitées ici énumérées de la plus grande à la plus petite : En Faux (Chasselas), Au Grand Bussière (Prissé), Champ Rond (Leynes), En Crèche (Davayé), En Réfort (Saint-Vérand) et Le Poisard (Chânes).

 

One thought on “La Saint-Vincent tournante 2018 en huit chiffres clés

  1. Hernandez
    04/01/2018 à 19:06

    Vous ne pourriez pas appeler ça autrement? Une tournante..beurk..peut être prévoir un appel à propositions?.

Laisser un commentaire