Imposant réservoir du canal de Bourgogne, le lac de Grosbois est aussi une zone de pêche en pleine nature et de baignade surveillée durant l’été. Toujours prisée des Dijonnais, la plage s’anime jusqu’à la fin août.

Le lac de Grosbois est très prisé par les locaux pour ses zones de pêche et de baignade © Michel Joly

En toute quiétude mais avec la concentration que l’exercice suppose, Julie surveille la baignade autorisée entre les lignes de flotteurs rouge et blanc. Elle relaie sa collègue Fatiha pour la surveillance aquatique côté petit réservoir, où le bain est permis. « À Grosbois, l’ambiance est hyper familiale, je n’ai pas encore eu besoin d’utiliser le mégaphone pour inciter à la prudence », dit-elle, toujours prompte à soigner les petits bobos. Sur cette partie, le drapeau qu’elle a hissé est vert et la température de l’eau affiche 22°C.

De l’autre côté de la digue, la baignade est strictement interdite. Le plan d’eau est laissé aux pêcheurs de gardons, de perches ou de sandres, peuplé aussi d’espèces remarquables d’oiseaux et d’échassiers. Parmi les hérons et bécassines des marais, la foulque macroule est facilement observable dans cet environnement préservé, classé zone Natura 2000. S’évadant de ses berges, des chemins balisés font profiter des beaux points de vues vallonnées sur la Brenne aux rondeurs de l’Auxois.

La zone de baignade est surveillée durant tout l’été © Michel Joly

Baignade et musique

Par sa surface en eau de 120 hectares, on pourrait aisément l’appeler lac. Mais c’est d’un barrage-réservoir dont il s’agit. Son achèvement, il y a 182 ans, a relevé d’une utilité publique majeure pour réguler le cours du canal de Bourgogne. La digue qui fait penser à une muraille et son petit réservoir contrebalancent la pression  fantastique des huit millions de m3 captés de la Brenne, sous-affluent de la Seine. Sur la digue, à l’entrée du chemin de ronde, une plaque rappelle son impressionnante hauteur d’eau de plus de 22 m. Par sa taille, Grosbois est le deuxième réservoir de Côte-d’Or, après Panthier (130 hl) , de l’autre côté de la ligne de partage des eaux, créé pour les mêmes raisons. 

Un projet d’aménagement d’une aire de loisirs plus conséquente est à l’étude par la communauté de communes Ouche & Montagne, pourvu entre autres d’un terrain de beach volley, de jeux pour les enfants et d’un accès pour les personnes à mobilité réduite. Côté animations estivales, tout se joue au chalet de « Grosbois en Bambou » face à la plage où Vincent propose une restauration sur le pouce et où, les vendredis et samedis soir, les groupes de musique branchent les amplis. Le programme est éclectique : jazz, pop, folk, rock, reggae, classique ou variété française. C’est l’amour à la plage, ah-ouh, cha cha cha…

Origines au fil de l’eau

« Pourquoi et comment l’Homme a décidé de construire un réservoir destiné à alimenter le Canal de Bourgogne, de l’autre côté de la colline ? », telle est la question abordée par les agents VNF – exploitants du site – au cours d’une visite insolite de l’ouvrage, le 19 septembre, lors des Journées européennes du patrimoine. Inscriptions auprès du service tourisme Ouche & Montagne à Pont-de-Pany au 03.80.49.77.43.

Laisser un commentaire