Le « come back » de François Premier

Frank Ferrand a choisi Ancy-le-Franc pour mettre en scène François Premier dans son émission L’ombre d’un doute. C’est une très bonne idée tant le château bourguignon est un hymne à la Renaissance italienne.

François 1er avec courtisanes Château d'Ancy le Franc Bis

On l’imagine, François Premier, faisant la conversation tantôt à Françoise de Foix, tantôt à Anne de Pisseleu, ses deux favorites. On l’imagine traversant la Salle des gardes d’un pas sûr, pas peu fier de lui le grand mécène, de se retrouver dans le Palais de la Renaissance italienne en Bourgogne.

Le tournage aura duré trois jours, de lundi à mercredi. L’ombre d’un doute, émission de Franck Ferrand sur France3 (diffusion prévue en avril 2015) ne pouvait pas faire meilleur choix que celui-ci. Ancy-le-Franc abrite la collection de peintures murales attribuée à l’école de Fontainebleau au XVIème siècle, la plus importante en France actuellement conservée, après le château de Fontainebleau. Et l’architecte du château, Sébastiano Serlio, était au départ au service du Roi François Premier pour des projets d’embellissement pour les châteaux du Louvre et de Fontainebleau.

François 1er bibliotheque Chateau d'Ancy le Franc bis

Le film va relater les grands moments de la vie et du règne de François Premier. En s’appuyant sur les différents surnoms qui ont fait la légende de ce roi, du « roi chevalier » au « roi très chrétien», l’émission va tenter d’en démêler les mystères et les doutes qui continuent de peser sur certains aspects de son règne. Parions seulement que l’ami Frank Ferrand retournera moins l’histoire ici, qu’il ne le fait régulièrement à propos d’Alesia.

 

http://www.chateau-ancy.com
http://www.facebook.com/chateau.ancy.officiel
http://www.chateau-ancy.com

© Photos : DR

Laisser un commentaire