Xavier Badinand s’est vu confier en septembre 2018 les clés du plus important domaine de la Côte chalonnaise. Avec plus de 80 hectares sur les trois côtes bourguignonnes, la maison Chanzy n’en reste pas moins fidèle à ses origines. Un vrai porte-étendard pour l’appellation Bouzeron, comme le confirme le directeur général.

Après s’être expatrié pendant trois ans en vallée du Rhône, le directeur du domaine est revenu à ses racines bourguignonnes, lui dont la famille a des propriétés viticoles dans le Mâconnais et le Beaujolais. Au sein du domaine Chanzy, créé par Daniel Chanzy en 1974 et plus important producteur de l’appellation, Xavier veut faire s’exprimer la vingtaine d’hectares disséminés aux quatre coins du village.
La maison est une véritable institution et « l’identité du domaine est fortement liée à la Côte chalonnaise », insiste le directeur général du domaine depuis un an. Très soucieux de proposer un produit de qualité, ce dernier met l’accent sur le travail de la vigne, dans le respect de la plante, sans désherbant, avec la volonté d’entretenir la bonne respiration des sols. À travers une viticulture raisonnée, des techniques « proches du bio » et une vinification parcellaire, une attention particulière est portée aux deux vins estampillés Bouzeron. L’une des plus belles réussites étant sans doute le monopole du Clos de la Fortune. Il offre un vin qui marie idéalement son cépage et son terroir, plein de fraîcheur et de vivacité, avec de la tension et une belle longueur. Les parcelles qui constituent la cuvée « Les Trois » sont elles vinifiées et élevées de manière distincte avant d’être ensuite assemblées et d’offrir un vin « plein de vie, de dynamisme, de tonicité », comme le souligne Xavier.

Conviviale et fraternelle

Le directeur de la maison Chanzy veut s’engager dans le destin de l’AOC. Il entend suivre les pas de l’illustre fondateur du domaine, acteur majeur de la Fête du persillé par exemple, ainsi que de l’obtention de l’appellation village il y a plus de vingt ans en 1997. En soulignant la dynamique « conviviale et fraternelle » de l’appellation, avec une nette montée en gamme depuis plusieurs années, il espère ainsi valoriser l’aligoté. Car c’est évidemment cette spécificité unique en Bourgogne qui a motivé l’engagement de Xavier Badinand. Ce cépage historique entame un nouveau destin après des années de disette. Il a trouvé à Bouzeron « un terroir d’exception et des expositions idéales à sa maturité, donnant un caractère gras aux vins ». Des « crus de gastronomie » comme l’assume le dirigeant de la maison, franchement content d’être revenu à la maison avec ce genre de challenge à relever.


Maison Chanzy, 6 rue de la Fontaine à Bouzeron
03.85.87.23.69

Laisser un commentaire