L’escroc du vin condamné

© D.R.

© D.R.

Coupable ! A l’issue de son procès, Rudy Kurniawan, soupçonné de contrefaire et vendre de grands vins dont des romanée-conti ou autres Clos de la Roche vient d’être reconnu coupable. Il encourt 40 ans de prison. C’est grâce au vigneron Laurent Ponsot que celui que l’on surnommait Docteur Conti a pu être confondu (voir aussi : interview exclusive de Laurent Ponsot).

Rudy Kurniawan, l’escroc expert en ventes de faux vins prestigieux dont de grands bourgognes vient d’être condamné à New York pour contrefaçon. Les jurés l’ont reconnu coupable de fraude visant à vendre des vins contrefaits et fraude électronique visant à escroquer une institution financière. La peine, selon la loi américaine n’a pas encore été prononcée, mais Rudy Kurniawan risque jusqu’à 40 ans de prison.

C’est grâce à un vigneron bourguignon, Laurent Ponsot, que l’escroquerie a pu être démontée : lors d’une vente aux enchères, il s’aperçoit que des bouteilles de clos saint denis proposées affichent une date largement antérieures à la production au domaine ! A la suite d’un travail digne des meilleurs enquêteurs, Laurent Ponsot parvient à gagner la confiance de celui que l’on surnomme alors Docteur Conti. Lorsque le FBI s’intéressera finalement à Rudy Kurniawan, Laurent Ponsot leur fournira des preuves, confortées lors d’une perquisition au domicile de l’expert en vin où se trouve la panoplie du parfait faussaire.

Surnommé depuis « Le Madoff du vin », Rudy Kurniawan,ancien fournisseur du gotha en grands crus a déjà passé 18 mois en prison. Visiblement, il n’est pas prêt d’en ressortir…