L’homme, ce danger pour la nature?

Bourgogne-nat

L’homme et la nature sont-ils définitivement fait pour s’entendre ? L’éminent Docteur ès géomorphologie Gérard Mottet sera présent aux côtés d’intervenants pluridisciplinaires à l’occasion des 10èmes Rencontres Bourgogne Nature. Ensemble, ils alimenteront ce débat en présentant leurs travaux conduits en région.

Si l’homme est un loup pour l’homme, son action est également loin d’être anodine sur son écosystème. Ces rapports homme-nature seront au cœur des débats et des réflexions auxquelles va convier le grand public, l’association Bourgogne nature, qui organise les 15 et 16 novembre ses 10èmes « Rencontres ». Pour en parler et comprendre les enjeux qui pèsent sur l’avenir de notre environnement, des intervenants de haut vol, des spécialistes reconnus dans leur domaine, des pointures des sciences naturelles.

A 75 ans, Gérard Mottet continue de transmettre sa passion pour la recherche scientifique

A 75 ans, Gérard Mottet poursuit avec passion ses recherches scientifiques

Gérard Mottet est de ceux là. Docteur d’Etat en géomorphologie(*) volcanique, professeur émérite de l’université de Lyon et surtout vice-président du conseil scientifique du parc naturel régional du Morvan. Cette dernière casquette lui permet d’affirmer qu’en matière d’environnement, la France compte « des bases solides et compétentes en sciences naturelles et naturalistes. »

Les récents débats en la matière, dans les plus hautes sphères du gouvernement, matérialisés par des lois et des décrets dont certains ont fait l’objet d’un retrait aussi vite qu’ils sont apparus, ne donnent pas vraiment l’impression que les appels à la vigilance de ces experts reconnus soient entendus. « Je voudrais réhabiliter l’écologie politique par l’écologie scientifique« , ambitionne Gérard Mottet qui formule le voeu pieu que les sciences naturelles en général et la géomorphologie en particulier, soient enseignés à l’Ecole Nationale de l’Administration. Il y aurait donc urgence à convaincre nos dirigeants du bien fondé de leurs recommandations. « La situation n’est pas alarmante, mais elle est préoccupante. »

BN-AFFICHEEn attendant, les Rencontres Bourgogne Nature tenteront de faire passer des messages auprès du grand public. « Notre travail est de sensibiliser, bien sûr, mais aussi de faire évoluer les mentalités et permettre une meilleure diffusion de nos messages. » Pour les relayer justement, des scientifiques et des chercheurs. Mais pas seulement. Les sociétés naturalistes et les nombreuses associations de bénévoles œuvrent à leur niveau, pour offrir une meilleure compréhension des milieux, des espèces et de la biodiversité. La société des sciences naturelles de Bourgogne, partenaire de l’événement fêtera d’ailleurs ses 100 ans. Un anniversaire servant de fil rouge aux rencontres qui se tiendront à la grande Orangerie du Muséum-Jardin des Sciences de l’Arquebuse. « Cent ans de remue-ménage dans la Nature : L’évolution des milieux, des connaissances, des mentalités et le rôle des sociétés naturalistes« .

Plein de bon sens et de pragmatisme, l’inlassable chercheur de 75 ans Gérard Mottet partage une analyse propre à éveiller les consciences : « La géomorphologie se veut, comme il est souhaitable que le soient toutes les autres sciences, une vigilante science de la Terre au service de l’Homme, de l’environnement et de la biosphère. Car l’homme ne survivra sur cette Terre qu’en la gérant avec mesure, dans un esprit de plein discernement physique et humaniste. » Puisse son message être entendu…

(* ) La géomorphologie est la science qui a pour objet la description et l’explication des formes du relief terrestre (continental, littoral et sous-marin)

Les intervenants :

Marc-André Sélosse, Professeur au Muséum national d’Histoire naturelle (Paris), Président de la Société botanique de France.
L’évolution de la classification du monde vivant : méthodes et résultats saisissants.

Gérard Mottet, Docteur d’État en géomorphologie volcanique, professeur émérite de l’université de Lyon. Naissance et évolution de la géomorphologie, cent ans d’études et de recherches naturalistes.

François Moutou, Société Française d’Etude et Protection des Mammifères
Mammifères et mammalogistes, un siècle de cohabitation

Jean Lescure, Société Herpétologique de France
Histoire de la biodiversité des reptiles et amphibiens en France : recherche inventaire patrimoine

Jacques Blondel, Directeur de recherche émérite au CNRS
L’apport des bénévoles et sociétés savantes sur la connaissance et la protection de la Nature

Le programme
A découvrir et télécharger sur le site de Bourgogne Nature

 

Laisser un commentaire