L’incroyable solidarité des chocolatiers de Y’a Beaune chocolat

avion en chocolat

Le formidable airbus de Bruno Rouly a disparu dans les airs, la solidarité, elle, est restée sur terre.

Bruno Rouly s’est fait voler à Arras ses magnifiques robes et son avion géant en chocolat. Un drame pour l’artisan et pour l’organisation de Y’a Beaune chocolat à Beaune ce week-end. C’était sans compter sur l’incroyable solidarité de ses pairs…

Il en a pleuré. Des abrutis (quel autre mot utiliser?) ont volé sa remorque. Jusque-là, rien de grave, les assurances feront le job. Sauf que, dans cette remorque garée à l’occasion du marché de Noël à Arras, il y avait sa magnifique réplique d’un Airbus A330-200 au 1/10ème (six mètres de longueur) et quatre robes de sa création, le tout en chocolat. Bruno Rouly aura passé au total plus de 1200 heures à réaliser et imaginer ces petits bijoux de douceur que l’on aurait pu voir ce week-end au salon Y’a Beaune chocolat. Une tonne de désespoir.

« Je vais appeler des copains, notamment un ami champion du monde chocolatier pour réussir un pari insensé: maintenir notre déiflé à Beaune » a immédiatement déclaré Bruno Rouly à nos confrères de La Voix du Nord. Comme on dit, la police mène l’enquête. Elle a même missionné ses meilleurs limiers pour retrouver trace (mais dans quel état?), de ce butin « cacaotique ».

Du cacao au cahotique il n’y a d’ailleurs qu’un petit pas à franchir pour les organisateurs de Y’a Beaune chocolat. Mais c’était sans compter sur la mobilisation et l’esprit de solidarité de la profession, incarnée notamment par Michaël Azouz (le champion du monde évoqué plus haut), l’un des parrains de la manifestation, qui relève l’incroyable défi de proposer dès vendredi un défilé d’au moins six ou sept robes en chocolat, voire plus.

IMG_7726

Robe Bruno Rouly

Ces robes ne défileront pas à Beaune ce week-end, d’autres oui, elles auront les saveurs de la solidarité.

Au moment où nous écrivons ces lignes, Michael et Bruno confectionnent avec une foi inébralable de nouvelles robes pour les mannequins qui défileront à Beaune ce week-end. « J’ai les mains dedans, jursqu’au cou' » nous a ainsi déclaré Michael qui, cette nuit passée (et la suivante sans doute) est à pied d’œuvre pour assurer le spectacle.

Ce formidable conte de Noël aux saveurs sucrées rayonne sur la France entière. Touchés par le terrible désarroi de Bruno Rouly, d’autres artisans chocolatiers travaillent « d’arrache-fève » pour donner à Beaune le spectacle attendu.

L’avion, certes, ne sera pas là, explosé par la bêtise de voleurs à la petite semaine. En revanche, on nous promet d’assister à un défilé digne de ce nom dès vendredi.

Rien que pour cela, rien que pour cette extraordinaire chaîne d’amitié et de talents qui mobilise une profession pourtant fort sollicitée à l’approche de Noël, Y‘a Beaune chocolat mérite notre visite.

Le monde est formidable, le chocolat le rend encore plus doux. Venez rendre hommage à Bruno Rouly, Michael Azouz et tous leurs amis.

One thought on “L’incroyable solidarité des chocolatiers de Y’a Beaune chocolat

  1. 11/12/2015 à 14:03

    Bonjour, Heureusement qu’il y a une solidarité entre professionnels car des incapables pensent qu’ils ont le droit de tout saccager par jalousie et surtout qu’ils sont persuadés que les personnes qui travaillent à leur compte sont riches et ne font rien que d’amasser de l’argent. Qu’ils viennent passer un mois de travail et regardent le boulot, le stress et la fatigue que cela procure (journée de 12 à 14 heures « si ce n’est pas plus », factures et charges a assurer, clientèles a satisfaire, etc……)
    Bon courage et merci pour cette preuve que même concurrentes les entreprises privées sont solidaires.

Laisser un commentaire