L’ode au rat de cave

Il porte le plus ingrat des noms et pourtant son histoire est faite de lumière dans la nuit. Le rat de cave, celui que l’on garde comme un objet de collection désormais, incarne à lui seul un grand chapitre de l’histoire viticole bourguignonne. C’est le moment ou jamais de lui rendre un hommage. Voici l’ode… au rat de cave.

En partenariat avec L’Imaginarium
Par Dominique Bruillot – Photos : L’Imaginarium

rat de caveQuand Brassens parlait de « rat de cave », il rendait hommage à la femme disparue du batteur Moustache (In Album Jazz, 1978). Par analogie au « rat de bibliothèque », l’expression évoque alors celles et ceux qui errent des nuits entières dans les boîtes de jazz de Saint-Germain-des-Prés. Gréco, d’une certaine manière, était un (joli et talentueux) « rat de cave ».

Dans un autre registre, celui des contributions indirectes, l’expression désigne parfois les inspecteurs zélés qui poussent la fouille jusqu’au bout des stocks. Mais cela, c’est une histoire qu’on n’aime pas forcément raconter dans le vignoble…

En Bourgogne (où le support est généralement en fer forgé), comme en Normandie (où il repose plus généralement sur du bois tourné), le sens donné à l’affaire est autre. La définition officielle parle « d’une bougie mince et longue, enroulée sur elle-même, dont on se sert pour éclairer une cave ». On peut l’écrire, semble-il, avec ou sans tiret entre les mots.

Mais peu importe, d’aucuns prêtent au « rat de cave » d’avoir été inventé par les moines de Cluny. Une bénédiction pour cet objet atypique, dont la prise, en forme de queue, justifie à elle seule une partie de son appellation-fardeau. Ce qui s’avère encore plus injuste si l’on considère que le rat de cave ne servait pas qu’à éclairer: près d’une bouteille, les variations de couleur de la flamme qu’il dégageait donnaient ainsi une indication sur les dégagements gazeux du vin.

Enfin, sa capacité à recevoir plusieurs morceaux de bougie explique qu’il est sans doute à l’origine d’une expression parmi les plus populaires: « Faire des économies de bouts de chandelles. » Définitivement, ce « rat de cave » est porteur de bien des vertus. 

* Exposition « Sacrée Vigne!, ouverte tous les jours de 10 à 19 heures, sauf le lundi (de 14  à 19  heures) Avenue du Jura, 21700 Nuits-Saint-Georges Tél.: 03.80.62.61.40 – www.imaginarium-bourgogne.com

imaginarium

Laisser un commentaire