Le meilleur rhum francophone est bourguignon, dixit Petitrenaud

Jean-Luc Petitrenaud, le champion du monde des cocktails Victor Delpierre et trois Meilleurs Ouvriers de France ont, chez Alain Ducasse à Paris, déclaré le rhum Charbonnaud Cuvée Transat « meilleur rhum francophone 2016/2017 » au concours Top Rum. Que vive la Bourgogne des îles !

13346501_576942545826987_4414403093920191074_n

« Ils sont distillés en Martinique, affinés en haute mer et élevés en Bourgogne, tels des grands crus. » C’est même sur les flancs de la Montagne pelée, en Martinique, dans un « climat tropical humide et de terres volcaniques fertiles et propices à (des) rhums d’exception » que Benoit Charbonnaud est allé chercher les meilleurs terroirs de canne à sucre.

jl-petitrenaud-oct-2016

Benoit Charbonnaud et Jean-Luc Petitrenaud.

À la bourguignonne, ce vigneron et ancien dirigeant de la grande distribution, a fait de son fief de Rully, le spot le plus antillais de la côte viticole. La recette d’un tel miracle ne tient pas, il est vrai, qu’à une distillation plafonnée à « 72% afin de conserver toute les richesses aromatiques des cannes à sucre ». Elevage sous les embruns de l’île (6 ans pour le XO, 15 ans pour le millésimé) et ouillage méthodique sont d’autres petits soins apportés à ce joli breuvage qui, ensuite, « respire les parfums de haute mer », au bénéfice d’un salutaire voyage de 36000 miles qui, selon Benoit Charbonnaud, « fait toute la différence ».

Mais c’est bien dans le bois bourguignon, celui notamment de la forêt de Fontaines en Saône-et-Loire, que l’alchimie opère le mieux. Le rhum Transat y vient vieillir tranquillement dans des fûts ayant contenu les plus grands blancs du monde, des grands crus de la Côte de Beaune.
Au final, la mise en carafes de 50 cl est confiée à Jacoulot, un liquoriste de renom en Bourgogne. Ainsi soit le rhum transat, béni par Petitrenaud chez Ducasse.

Laisser un commentaire