Mieux comprendre les Compagnons du Devoir

Les Compagnons du Devoir et du Tour de France ouvrent leurs portes ce week-end. De quoi se familiariser avec l’univers formateur d’une institution qui produit une BD originale pour mieux se faire connaître.

Couv_BD_Compagnons

Aujourd’hui et demain, les Compagnons du Devoir et du tour de France ouvrent leurs portes partout en France. Ils proposent de découvrir une trentaine de métiers et, à travers eux, une approche particulière de la formation.

A Dijon, cela se passe dans la maison des Compagnons du Devoir ouverte en 2008, rue Jean-Mazen, près du CHU du Bocage. Les apprentis y travaillent, certains y vivent. Pour mieux percer leur quotidien et leur engagement, il est possible aussi de se procurer la bande dessinée qui vient de paraître aux éditions Casterman: Compagnons, nouveau départ.

Ecrit par Tito et illustré par Manuel Lieffroy, l’ouvrage raconte les péripéties de trois personnages: Emilie, jeune aspirante compagnon au caractère bien trempé et ses deux camarades Thomas et Quentin. Avec eux se dévoilent les arcanes de l’une des plus anciennes et des plus célèbres institutions du monde professionnel, basée sur l’excellence et donc très en vue dans le contexte actuel qui laisse souvent peu de place à l’exigence et à la loyauté.

La bande dessinée apporte elle-même un regard explicite sur le compagnonnage, bien loin de l’image d’Épinal de bâtisseurs de cathédrales. Elle sera présentée en exclusivité, à travers toute la France, à l’occasion de ce grand week-end de portes ouvertes.

Les portes ouvertes à Dijon: vendredi et samedi, de 9 à 17 heures.
Bienvenue aux collégiens, lycéens, étudiants, jeunes diplômés et à leurs parents. Maison des Compagnons du devoir, rue jean Mazen.

Laisser un commentaire