Mots d’ici: une « mare » ou un « crot »?

Sans vouloir lancer un pavé dans le sujet, il y a à peu près autant de façons de désigner une mare qu’il y a de canards dans une ferme normalement constituée. Alors « mare », « crot » ou « serve »? On vous laisse juge.

Illustration: Bernard Deubelbeiss

dessin

Avec les beaux jours, voici venu le temps des balades, et en parcourant les forêts et les clairières morvandelles, peut-être tomberez vous sur un canard. Mais ne vous y trompez pas, rien à voir avec l’animal que nous connaissons tous. Dans leur Parler de Bourgogne, dictionnaire du français régional, Gérard Taverdet et Danièle Navette nous apprennent en effet que ce mot typiquement morvandiau désigne… une mare ! Dans le Morvan, la mare peut aussi s’appeler crot, un terme qui peut s’appliquer à une fosse en général, et désigne également un abreuvoir dans la Nièvre, ajoute ce précieux dictionnaire régional. Dans la Nièvre justement, la mare peut aussi s’appeler marchais (mot pour la « bauge à sangliers » dans le Châtillonnais), même si c’est véritablement dans l’Yonne que le mot est utilisé. Sauf peut-être dans les environs de Tonnerre où l’on vous parlera de mare tout simplement, « avec le même sens qu’en français, mais souvent employé au masculin ». En Bresse du Sud par contre, on parlera plutôt de serve, alors qu’en Côte-d’Or, « la mare est un gué, sens répandu et vivant dans les environs de Dijon ».

 

Laisser un commentaire