Parc éolien: du vent dans les pales

Fin 2020, la Bourgogne devrait disposer de 600 mâts éoliens. C’est en tout cas l’objectif que s’est fixé le conseil régional. Les implantations ont débuté, certains parcs sont opérationnels. Et de nouveaux projets viennent d’être présentés aux élus locaux de Côte-d’Or… 

Eolienne

©Eole-Res

C’est François Patriat, le président de la Région Bourgogne en personne, qui se fait le VRP de la démarche: « L’objectif est, d’ici 2020, de mettre 600 mâts éoliens en Bourgogne. Nous sommes partis avec le premier parc exemplaire de Saint-Seine-l’Abbaye en Côte-d’Or dont tout le monde aujourd’hui salue la réussite et l’efficacité. Depuis, nous en avons fait 188 en tout pour la Bourgogne. Si on prend l’ensemble de la démarche éolienne de la Bourgogne, cela représente 2 milliards d’investissements, mais aussi 15 millions d’euros de retombées annuelles fiscales pour les collectivités qui en ont bien besoin aujourd’hui. Et puis, 2 000 à 5 000 emplois sont créés en Bourgogne, dont 1 000 le sont déjà réellement. Il ne s’agit pas de faire de la provocation. Il ne s’agit pas de dénaturer la Bourgogne. Vous avez bien vu qu’à Saint-Seine-l’Abbaye, l’économie locale s’est développée, le paysage n’est pas dénaturé, et il y a même un tourisme éolien qui s’est développé. » 

De nouveaux projets sont donc à l’étude dans l’Yonne, mais aussi en Côte-d’Or. Dans ce département, l’entreprise Eole-Res prévoit d’implanter, d’ici 2018, quatre nouveaux parcs d’éoliennes. C’est l’est de la Côte-d’Or qui est concerné, soit une petite dizaine de communes vers Mirebeau-sur-Bèze et Fontaine-Française (voir plus bas). 

Chercher en hauteur

« On travaille sur le Mirebellois et le Val de Vingeanne, confirme Sophie Balladur, chef de projet chez Eole-Res. Contrairement à ce qu’on peut penser, nous avons là un secteur où se trouvent des plateaux agricoles et forestiers qui sont bien dégagés et bien exposés au vent. On a un vent de secteur nord-est / sud-ouest qui est compatible et intéressant pour un développement éolien. Il faut comprendre qu’aujourd’hui nous allons chercher le vent en hauteur. On est ici sur des mâts qui font 120 m de haut, 180 m au total en bout de pale. La technologie évolue et nous permet aujourd’hui de valoriser des secteurs qui, il y a encore trois ou quatre ans, n’auraient pas permis d’atteindre des rentabilités suffisamment intéressantes pour des industriels comme notre société. »

Parmi ces quatre projets côte-d’oriens, certains ont déjà été déposés en préfecture, soumis désormais à autorisation. Les autres vont l’être au fur et à mesure de l’avancée des démarches. Les travaux ne devraient pas débuter avant 2015. Et certaines éoliennes pourraient entrer en service en 2016 selon le calendrier prévisionnel dévoilé aux élus locaux par Eole-Res.

 

Ailes d’avenir

Ailes d’avenir est le nom de code donné au « bassin éolien interrégional » qui regroupe les projets menés par Eole-Res en Bourgogne et Franche-Comté (un rapprochement d’actualité), soit l’implantation de quatre parcs éoliens dans l’est de la Côte-d’Or et d’un cinquième sur la Haute-Saône voisine. En Côte-d’Or, huit communes sont concernées autour de Beaumont-sur-Vingeanne, Montigny-Mornay-Villeneuve-sur-Vingeanne, Bourberain ou Orain. Au total, les quatre projets côte-d’oriens comportent 38 mâts éoliens, soit un bassin de production qui pourrait représenter à terme l’équivalent de la consommation de 100 000 habitants par an. Plus d’informations sur www.ailesdavenir.com

 

2 thoughts on “Parc éolien: du vent dans les pales

  1. tehessef
    25/09/2016 at 21:40

    L’éolien…à 4000€ par éolienne chaque année, c’est rentable pour les propriétaires terriens et ça leur permet se supporter la vue et le bruit de ces hideuses machines inutiles et fort coûteuses pour le tribuable et l’abonné EDF.

  2. Ballivet-Tkatchenko
    22/07/2014 at 12:51

    Cette publicité est révélatrice de la méthode Coué, avec une vue à court terme rythmée par les échéances électorales. On ne peut que s’inquiéter de l’occultation des défis techniques et économiques majeurs.

Laisser un commentaire