Bénéficiaire de la vente de la pièce de charité des Hospices de Nuits, dimanche 8 mars, l’association France Alzheimer Côte-d’Or œuvre au quotidien pour soutenir les malades et leurs proches. Une fois par mois, elle organise un bistrot musical au bar nuiton Le Collin’s. La convivialité est une chose qui ne s’oublie pas.

Un couple aidant-aidé partage un moment de complicité en écoutant une chanson. Au-delà de l’échange, le bistrot musical contribue à poser un regard différent sur la maladie.

Par Geoffroy Morhain
Photos : Anne-Sophie Cambeur
Pour DBM80

En cet après-midi de février, ça se bouscule au portillon du bar Le Collin’s, ouvert il y a un an par Marie-Christine Collin et son fils Vincent à la place de la boutique de souvenirs L’Écu, en plein centre-ville de Nuits-Saint-Georges. Dans cette sorte d’élégant pub bourguignon où la pierre se mélange au métal et au bois, les chevelures blanches prennent place autour du trio à cordes (guitare, ukulélé et contrebasse) de l’association musicale dijonnaise Ici & Ailleurs. Des personnes atteintes de la maladie d’Alzheimer et leurs aidants, mais pas seulement. Des pensionnaires de l’Ehpad de l’hôpital de Nuits, des bénévoles, des clients de passage aussi…  

Miraculeuse musique

« Nos bistrots musicaux sont ouverts à tous, d’autant plus quand ils se déroulent dans un vrai café public comme ici, précise d’emblée Christine Jottras, la présidente de l’association France Alzheimer Côte-d’Or, par ailleurs responsable de la formation à la maison familiale et rurale d’Agencourt. L’idée est de faire vivre à chacun un moment de plaisir partagé, dans un lieu qui permettra à des personnes vivant souvent en retrait de la société de retisser du lien social. Pour cela, la musique est un vecteur extraordinaire qui parle au cœur de chacun, et permet de passer un moment convivial malgré la maladie. »  Cahier de paroles à la main, une trentaine de participants fredonne en chœur les airs connus, interprétés par les musiciens. Au répertoire, plus qu’Edith Piaf ou Maurice Chevalier, des standards de la variété française des années 1960-70 auxquels nos ainés adhèrent complètement : Fais comme l’oiseau, Les Champs-Élysées, Chez Laurette, Le Sud, Paris s’éveille… Posté juste à côté des musiciens, un monsieur habituellement quasi mutique reprend chaque refrain par cœur, alors qu’un autre bat la mesure avec ses mains, un sourire béat accroché au visage. Comme une résurrection, presque un miracle…

Au bar Le Collin’s, l’auditoire attentif reprend en chœur les paroles des chansons proposées par les trois musiciens de l’association Ici & Ailleurs. De Dutronc à Michel Fugain en passant par Nino Ferrer, des standards de la variété française auxquels nos chères têtes grises adhèrent pleinement, 
Christine Jottras, la présidente de France Alzheimer Côte-d’Or, l’association qui organise ces bistrots musicaux, au profit de laquelle sera faite la vente de la pièce de charité des Hospices de Nuits-Saint-Georges.

Les fonds du tonneau 

En attente des fonds que les lots de la vente de la pièce de charité va prochainement lui rapporter, l’association France Alzheimer Côte-d’Or ne compte pas s’arrêter en si bon chemin : « Pour les malades, nous souhaitons mettre en place un programme “Vivre avec la maladie” destiné aux personnes touchées depuis peu, ainsi que des ateliers de médiation artistique qui étaient en attente de financement, développe Christine Jottras. Pour les aidants, nous allons installer 32 points d’accueil sur tout le département, en partenariat ace l’ADMR. Et déployer de nouvelles antennes, à Seurre notamment, en plus de celles déjà en place à Beaune, Auxonne, Châtillon-sur-Seine et Nuits-Saint-Georges. Enfin, nous avons aussi prévu de développer nos bistrots musicaux, qui seront au nombre de sept à la rentrée 2020, car ils contribuent à poser un regard différent sur la maladie, ouvrent des espaces et des moments de partage dans la ville où chacun est reconnu dans ce qu’il est. » Pourquoi pas pour entonner gaiement J’ai la mémoire qui flanche, comme Jeanne Moreau, dans sa jeunesse, le faisait si bien autrefois ?   


Un vin charitable

Chaque année, la vente des Hospices de Nuits-Saint-Georges met aux enchères un fût de 228 litres au bénéfice d’une association caritative. L’an dernier, malgré une vente poussive, cette « pièce de charité » (un premier cru Les Saint-Georges) avait permis à L’Arche de repartir avec 42 665 euros, un record en la matière. Cette année, il s’agira d’un Nuits-Saint-Georges premier cru Les Didiers, cuvée Fagon, qui sera vendu par souscription au profit de l’association France Alzheimer 21. Le nouveau système mis en place l’an dernier permet en effet à tout le monde d’acheter au moins une bouteille de la pièce de charité au prix de 135 euros l’unité. Le vin sera alors élevé durant un an aux Hospices de Nuits, avant de pouvoir être récupéré par les acheteurs lors de la prochaine vente, en 2021. Il est également possible de faire un don du montant de son choix donnant droit à une réduction d’impôt (60 % pour les entreprises, 66 % pour les particuliers).
Pour s’inscrire (s’ouvre dans un nouvel onglet) »>> Pour s’inscrire


Le Collin’s
38 Grande Rue à Nuits-Saint-Georges- 03.80.41.14.94

France Alzheimer Côte-d’Or
60A avenue du 14 Juillet à Chenôve- 03.80.45.39.44

Laisser un commentaire