Roland Giraud en avant-première à Dijon, mardi 14 novembre

Le comédien Roland Giraud a voulu témoigner de son parcours hors du commun dans Le pari de croire en la vie. Il raconte notamment le drame de sa vie, la perte tragique de sa fille Géraldine, et comment il a pu croire à nouveau en l’avenir grâce à la foi et à sa femme Maaike. Un documentaire éminemment spirituel, coproduit par Marie Mitterand et France 3 Bourgogne-Franche-Comté. En avant-première au cinéma Olympia, mardi 14 novembre à 19h30 !

L’histoire personnelle de Roland Giraud est très intimement liée à la Bourgogne. Sans doute trop. Sa fille unique Géraldine est née à Sens et a été retrouvée sans vie sur la commune de Villeneuve-sur-Yonne, avec sa compagne Katia Lherbier, en 2004. Jamais résolue, n’ayant même pas abouti à un procès, l’enquête sur l’affaire Treiber fut alors pour Roland Giraud et son épouse Maaike Jansen source intarissable de questions et de douleurs.

Dans ce documentaire co-produit par Marie Mitterand (« petite-nièce de »), le comédien laisse derrière lui ses 50 ans de carrière (Trois hommes et un couffin, Papy fait de la Résistance, Les Bronzés, Quatre garçons pleins d’avenir…) pour mettre à nu son existence d’homme.

50 places à gagner

Il livre un témoignage empli de pudeur et de sincérité, détaille ses ressorts spirituels et la forte capacité d’espérance qu’il puise dans son couple. Son épouse, avec qui il entretient des liens très particuliers, lui a d’ailleurs fait adopter, en pleine conscience, la religion protestante. Une fierté pour cet homme soumis à l’autorité d’un père rigoureusement athée, lui ayant interdit toute sa vie d’approcher une église.

Ce cheminement intime passe par Paris, la Bourgogne, mais aussi la Suisse. On y découvre Roland Giraud entouré de ses amis proches comme l’auteur Frédéric Lenoir, le directeur du théâtre du Léman Claude Proz, et l’auteur-pasteur Eric Denimal avec qui il a écrit sa biographie. Ses angoisses muées en confiance en la vie, l’homme regarde à présent devant lui. De cette histoire, France 3 Bourgogne-Franche-Comté a perçu une formidable occasion de co-produire ce « 52 minutes ». On ne peut qu’en conseiller son visionnage… et on offre même 50 places pour l’avant-première sur notre page Facebook !


Laisser un commentaire