Soutenez Bô, le jardin imaginaire des Hautes-Côtes de Nuits

Dans la Karrière de Villars-Fontaine, à la marge de son fameux festival street art, l’artiste d’origine chinoise Xuefeng Chen mène un projet de longue date intitulé « Bô – Le Jardin Imaginaire ». Un ensemble d’installations monumentales qui crée un musée à ciel ouvert. À apprécier, et soutenir sur KissKissBank Bank si le cœur vous en dit.

Xuefeng Chen et quelques unes de ses réalisations. ©Jean-Luc Petit

Par Arnaud Morel

Imaginez un musée sans murs,un jardin imaginaire peuplé de créatures symboliques qui émergent de la nature, au coeur de l’espace de création artistique du site de l’ancienne carrière de Villars-Fontaine, dédié au street art, la Karrière. Sur une terrasse surplombant le site, Bô, le jardin imaginaire, sera peuplé d’une vingtaine de sculptures monumentales de 3 à 10 mètres de hauteur, qui aura chacune sa propre histoire symbolique, onirique et plastique, puisant son énergie vitale dans la terre calcaire de cette arrière côte de Nuit-Saint-Georges et dans les histoires et légendes du Yunnan, « ma terre originelle ».

De ce syncrétisme entre la Bourgogne et le Yunnan émerge un espace de vie dynamique, qui invite le visiteur à la rêverie, la déambulation et au partage. Ces sculptures totem émergeant de la terre de Bourgogne seront autant d’esprits, autant de mémoires renvoyant à l’origine de la vie, à la nature et à l’homme.
Dans son cheminement, le visiteur découvrira un jardin coloré, vibrant et vivant qui tient autant du village, peuplé d’habitants extraordinaires, que d’une évocation d’un paradis utopique, un monde à part, qui incite à rêver, parle à l’imaginaire de chacun pour en faire émerger un monde nouveau, personnel et intime. Chaque sculpture déploie sa personnalité propre, qui s’exprime en lien avec les autres, tandis que le visiteur crée sa propre promenade, à l’intérieur, et à l’extérieur des sculptures. Voyageant entre la porte du soleil et celle de la lune, empruntant un chemin de vie, de l’éclosion d’une graine à la naissance de l’univers, jusqu’à l’émergence fantastique d’un arbre, où fait vivre son monde imaginaire et rêvé, un jardin musée sans murs, sans frontières…

Laisser un commentaire