La salle de spectacles L’Écrin à Talant reprend du service le 15 septembre pour une rentrée placée sous le signe de la danse, de la musique tzigane et de la rigolade. Notre sélection.

Un des spectacles à ne pas manquer à Talant : Manger, de la compagnie Zigomatic. © D.R

Mardi 15 septembre à 20h
Trottoir – Festival art danse

Dans le cadre du festival Art Danse, cette pièce pour six danseurs signée du chorégraphe brésilien Volmir Cordeiro aborde le trottoir comme espace privilégié de circulation de mondes, de travail, de norme, de contact, de fête, de stagnation aussi. Les danseurs ne cessent de se transformer, de se masquer et se démasquer, d’être tirés hors d’eux-mêmes.
> De 5,50€ à 15€

Vendredi 25 septembre à 20h
Tantz ! – Sirba Octet

Sirba Octet, c’est un ensemble français confirmé, qui revisite les musiques traditionnelles d’Europe de l’Est (yiddish, klezmer, tzigane…). Et « tantz », cela veut dire tout simplement « danse ! ». On devine alors toute l’expressivité de ces envolées musicales, qui se vivent comme un voyage virevoltant et poétique, traversant les frontières et l’imaginaire.
> De 18€ à 25€

Jeudi 8 octobre à 20h
En attendant Bojangles

Une adaptation théâtrale du roman à succès d’Olivier Bourdeaut, signée de la non moins talentueuse Victoire Berger-Perrin : sous le regard émerveillé de leur fils, un couple en plein dans l’amour fou – l’expression n’a jamais aussi bien porté son nom – dansent sur Mr. Bojangles de Nina Simone. Leur amour est magique, vertigineux, une fête perpétuelle. Chez eux, il n’y a de place que pour le plaisir, la fantaisie et les amis. Un jour, pourtant, madame va trop loin. Et père et fils feront tout pour que la fête continue.
> De 18€ à 25€

Samedi 10 octobre à 20h
Manger (Cie Zygomatic) 

« Un spectacle total. Ils chantent, miment, dansent et jouent à la perfection », écrit le très branché Publikart. Pendant plus d’une heure, quatre comédiens-chanteurs nous emmènent au cœur de notre assiette, pour une épopée absurde, poétique et musicale. La troupe mêle habillement humour, burlesque et poésie pour aborder les thèmes de la malbouffe, l’industrie agrochimique, l’agriculture productiviste, la société de consommation… Immanquable et très utile.
> De 5 à 7 €

> Suite du programme d’automne sur le site de l’Ecrin

Laisser un commentaire