Un SOS pour les églises en péril

Les édifices cultuels français sont estimés aujourd’hui à 50000, situés sur 36600 communes, dont 32000 de moins de 2000 habitants souvent sans le sou. Intervient alors la Fondation du patrimoine, qui épaule les municipalités afin de sauvegarder ces églises de village, comme ce fut le cas pour celle de Vézannes dans l’Yonne notamment.

Par Claude Tart – Photo : Eglise de Vézannes © Fondation du patrimoinesos eglises

La conjugaison des moyens publics et des moyens privés au bénéfice du patrimoine bâti cultuel n’a jamais été aussi efficace en quantité comme en qualité, même si le résultat est inégal sur le territoire: certains départements sont plus « champions » que d’autres mais la tendance est globale, forte et durable. La sauvegarde du patrimoine religieux fait partie intégrante du champ d’action de la Fondation du patrimoine et représente aujourd’hui environ 75 % de ses interventions en faveur des projets publics. Ainsi, entre 2002 et 2013, la Fondation du patrimoine a soutenu financièrement les travaux de sauvegarde de plus de 4 000 lieux de culte, majoritairement catholiques mais pas uniquement. Le premier outil mis en œuvre par la Fondation du patrimoine est l’appel à la générosité publique au travers de souscriptions populaires pour la sauvegarde des édifices cultuels, qui ont augmenté de 20 % en 2013 (soit plus de 41 000 donateurs en faveur des 2 500 souscriptions ouvertes). Le second outil consiste en l’abondement des souscriptions, sur les fonds propres de la Fondation du patrimoine. Il a permis en 2013 de soutenir 778 souscriptions, parmi lesquelles 454 concernaient des édifices cultuels. Cette aide financière complémentaire récompense les communes et associations ayant réussi à susciter une mobilisation populaire exemplaire autour de leur projet, à l’image de la petite commune de Vézannes dans l’Yonne.

Pour que vive l’église de Vézannes

En 2009, le maire de Vézannes, Daniel Copin, soutenu par son conseil municipal, souhaite sauvegarder et restaurer son église paroissiale Saint-Cyr-Sainte-Julitte, merveilleux témoin patrimonial et architectural du Pays tonnerrois, initié dans la première partie du Xe siècle. Des travaux s’imposent: restauration de la charpente, de la couverture et de la voûte lambrissée. Une facture de 300 000 euros, alors que Vézannes ne compte plus que 46 habitants (soit la quatrième commune la moins peuplée du département) !

En novembre 2009, Monsieur Copin signe une convention de souscription avec la Fondation du patrimoine. Envers et contre tous, il endosse son habit de pèlerin, va frapper à toutes les portes, et mobilise les donateurs bien au-delà de sa population. Un tel engagement a permis à la commune de remporter en 2011 le 1er prix du Mécénat populaire doté de 5 000 euros, décerné par la Fondation du patrimoine chaque année à l’occasion du salon des Maires. La Fondation du patrimoine abonde également sa souscription d’une somme de 8 000 euros provenant du mécénat de la Fondation Bettencourt-Schueller. En mars 2014, la souscription est clôturée. Le porteur de projet s’est démené tant et si bien qu’il a réussi à collecter 40 000 euros provenant de… 150 donateurs ! C’est ainsi que la délégation Bourgogne de la Fondation du patrimoine a pu abonder le projet d’une subvention complémentaire de 19 000 euros, complétée par diverses aides publiques. Au final, le coût global des travaux a pu être financé à 96 % (24 % de la Fondation du patrimoine, 33 % de l’Etat, 25 % du Conseil général, 10 % de la Région, 4 % de l’Europe), la part restant à la charge de la mairie n’étant plus que de… 4 % !

*Fondation du patrimoine, délégation régionale Bourgogne, 88 rue Jean-Jacques-Rousseau, BP 25105, 21051 Dijon.
Tél. : 03.80.65.79.93 – www.fondation-patrimoine.org/fr/bourgogne-5

Laisser un commentaire