Inaugurée en septembre 2020, la plateforme Vita Bourgogne vient de publier sa 1000e offre d’emploi. Un cap symbolique, estiment les porteurs du projet. Grappe après grappe, contrat après contrat, le « Pôle Emploi » du vin s’installe dans le paysage.

Les vendanges et travaux en vert demeurent des périodes de forte activité, mais les domaines viticoles cherchent chaque jour des collaborateurs qualifiés. © BIVB / Aurélien Ibanez

« Ce n’est qu’un début « , prévient la Confédération des appellations et vignerons de Bourgogne (CAVB), la « maman » de VITA Bourgogne. Au côté de l’Union des Maisons de Vins de Grande Bourgogne (UMVGB) et avec le soutien du Bureau Interprofessionnel des Vins de Bourgogne (BIVB), elle porte depuis septembre 2020 un important plan d’actions et de communication autour de la formation et de la recherche d’emploi dans la filière.

L’initiative est renforcée par une communication digitale bien troussée, avec la création de petits clips au plus près des acteurs de la filière (allez voir leur chaîne YouTube !). Avec bienveillance mais sans angélisme, ces derniers sont placés sous les projecteurs. L’objectif est de sortir des mauvais fantasmes, de montrer en quoi travailler la vigne en Bourgogne est porteuse de sens et d’enseignements. Et, in fine, « attirer davantage de candidats vers les formations et les emplois disponibles, et faciliter le recrutement pour les professionnels grâce à la plateforme de recrutement intégrée à son site« .

55 offres par mois en moyenne

Les choses fonctionnent bien. De nombreux employeurs ont pris l’habitude de passer par la plateforme, sorte de Pôle Emploi spécialisé. Plus de 10% des structures vitivinicoles utilisent déjà VITA Bourgogne. Cette 1000e offre d’emploi publiée sur vitabourgogne.com marque un temps fort. En moyenne, on parle de 55 offres d’emploi publiées par mois « majoritairement pour des CDI » précise-t-on. Les métiers les plus porteurs d’emploi sont dans les vignes et sous la terre : « Salarié viticole, caviste et tractoriste se disputent le trio de tête des offres publiées, et la polyvalence est appréciée. » La demande est là, toujours liée il est vrai par le cycle naturel de la vigne : en Bourgogne comme partout ailleurs, les travaux en vert et les vendanges restent des périodes de plus forte activité.

D’après l’étude menée en décembre 2021, 86% des utilisateurs professionnels réutiliseront la plateforme pour publier leurs futures offres d’emploi. Et les candidats sont au rendez-vous : plus de 6 000 candidatures ont été déposées pour ces offres. Pour accompagner les vocations, VITA Bourgogne a étendu ses partenaires de la formation : plus de 79 parcours sont proposés sur le site, dispensés dans toute la Région et à tous les publics.

Laisser un commentaire