14,2 millions pour la Vente des Hospices de Beaune : 2018, année historique

La 158e Vente des vins des Hospices de Beaune entre dans l’histoire : 14 199 250 euros (sans les frais) ont été récoltés, d’après le décompte officiel livré par Christie’s. Une pièce de batard-montrachet a même trouvé preneur à 135 000 euros. Un record dans le record.

© Christie’s

Hors norme et charmeur, ainsi qu’on l’a beaucoup décrit ces derniers jours, le millésime 2018 avait de grandes chances d’effacer le record de 12,3 millions établi l’an passé. Avec cette qualité certifiée et 41 pièces de plus en vente, pas besoin de lire dans le marc (de Bourgogne s’entend), on s’en doutait un peu.

Les 631 pièces de vins rouges et les 197 pièces de vins blancs représentent 13 951 000 euros, comme l’a annoncé Christie’s. Soit, puisque le prix au litre est un étalon de circonstance, 68 euros en rouge et 93 euros en blanc. Cette somme rondelette ajoutée aux alcools livre un total historique : 14,2 millions d’euros.

Même la vente de la Pièce des présidents, jugée un peu décevante (230 000 euros), n’a pas fait redescendre la fièvre acheteuse qui s’est emparée de Beaune jusqu’à près de 22h. À 18h20, 228 litres de bâtard-montrachet se sont même envolés à 135 000 euros, le plus haut prix jamais atteint pour une pièce de vin (hors Pièce des présidents). Enfin, la maison de vente londonienne fait état d’une hausse moyenne de 19% par pièce, en comparaison à 2017. Pas de coup de pompe pour les vins de Bourgogne.

 Les réactions 

François Poher, Directeur des Hospices de Beaune : « Le 10 novembre 1918, la vente des vins des Hospices de Beaune avait battu des records avec l’euphorie de la paix mais aussi grâce à une récolte magnifique en quantité et en qualité. Un siècle plus tard, la vente atteint une nouvelle fois des sommets. Chaque jour, chaque heure, les hospitaliers des Hospices Civils de Beaune effectuent les mêmes efforts pour atteindre l’excellence. Elle s’appuie depuis plus de cinq siècles sur l’engagement de ces femmes et de ces hommes au service d’une grande cause. Le résultat de cette vente nous offre de nouvelles capacités d’investissement au service des patients et de l’innovation. »

 Ludivine Griveau, régisseuse du domaine des Hospices : « Nous sommes très heureux de ces très bons résultats enregistrés cette année. Les 828 pièces présentées illustrent encore une fois un millésime où la qualité et quantité sont allées de pair. Je suis convaincue que ce millésime livrera des crus formidables et je remercie vivement l’équipe des 23 salariés viticoles qui ont respecté mes consignes avec sérieux et la direction des Hospices de Beaune qui m’a soutenue tout au long de l’année. »

Laisser un commentaire