A Gevrey-Chambertin, c’est le mois du blanc

Cette initiative est à la fois historique et singulière: chaque année, en février, c’est le mois du blanc à Gevrey-Chambertin. Chez Guy propose avec constance quelques grands blancs à prix coûtants. Une aubaine.

chez guy

C’est une tradition établie depuis des millésimes: en février, le restaurant Chez Guy propose à table un certain nombre de belles « quilles » à prix coûtants. Avec quelques règles toutefois: l’offre se limite aux jours de semaine (du mardi au vendredi) et à un bouteille maximum par table et par domaine.

L’initiative peut déranger. Elle a surtout le mérite d’être une savoureuse pédagogie. Tout en profitant d’une table soignée (Yves Rebsamen est un ancien de chez Ledoyen et Loiseau), familiale (une sœur du chef au service, une autre à la carte des vins), et pas prétentieuse (Il y va de la fricassée d’escargots au bouillon de bœuf comme du poisson du marché à la plancha), le monde des plus jolis nectars de Bourgogne devient enfin accessible.

Il reste une semaine pour profiter de ce « mois du blanc ». Avec, rien que pour mettre (avec modération) le vin à la bouche, quelques sympathiques suggestions: un saint-aubin « La pincée » 2013 de chez Hubert Lamy à 22,80 euros, un puligny-montrachet 2013 de chez François Carillon à 36,70 euros ou encore, pour un jour de grand vent comme on dit, un corton-charlemagne 1997 du domaine Bonneau-Martray à 110,88 euros. Même en cave, vous n’aurez pas mieux.

www.chez-guy.fr

Laisser un commentaire