Un poème pour « Le rêve ailé » de Rigot

Voici un petit poème reçu dans le cadre du concours organisé avec l’association Notre-Dame d’Etang sur le thème des statues bourguignonnes. Après avoir publié les quatre lauréats, celui-ci, non moins méritant, concerne Le rêve ailé de Robert Rigot.

Par Monique Lannes, Dijon (21)

reve aile dijon

Le Rêve ailé de Robert Rigot
Poème aérien dédié à Gustave Eiffel

La sculpture monumentale s’élance avec élégance
dans le ciel dijonnais.

De grands arbres trop indiscrets ralentissent son envol
mais allez la découvrir ou la redécouvrir, quand il fait beau.

Les rayons du soleil la caressent avec une certaine volupté
et ils traversent avec beaucoup de subtilité les caractéristiques
anneaux de bronze de l’artiste.

Oui, Robert Rigot sculpte la lumière,
quelle oeuvre d’art singulière!

Et puis, le gigantesque oiseau tourne tendrement sa tête
en direction de l’ancienne demeure du magicien du fer, émouvant…
Certes, Robert Rigot, « l’ermite bourguignon », selon Henri Vincenot,
quitte son village de Buxy uniquement pour l’Institut, à Paris.

Mais j’aimerais tant, que son gracile et emblématique volatile
du quartier Eiffel, accède enfin à une légitime notoriété,
au moins à Dijon et dans toute la région.

One thought on “Un poème pour « Le rêve ailé » de Rigot

  1. Evers Mireille
    08/04/2016 à 19:00

    Ce poème reflète avec excellence la magie que transmet si bien l’oeuvre de Robert Rigot dans l’hommage qu’il rend au prestigieux artiste dijonnais.

Laisser un commentaire