Le 21: une âme d’or et d’azur

DBM43

Côte-d’Or: jamais le nom de ce département n’a été aussi justifié. Sous le soleil de l’été indien, en cette période de fin de vendanges, il est encore temps de feuilleter Dijon-Beaune Mag pour flâner entre les vignes. Et se souvenir de l’origine de ce nom si bien trouvé.

Le dernier numéro de Dijon-Beaune Mag invite à profiter de ce que nous considérons comme la plus belle période pour vivre la région. Dehors il fait beau, le soleil est revenu et voilà qu’il nous promet de vivre une arrière-saison de plénitude et de bonheurs simples.

Mais souvenons-nous, avant toute chose, de l’origine du nom Côte-d’Or. C’est en pensant à la teinte dorée des vignes automnales, qu’au lendemain de la Révolution, l’avocat au Parlement et député de la Constituante Charles-André-Rémy Arnoult baptisa ainsi avec goût le département. D’autres, beaucoup moins inspirés avaient pensé à « Haute-Seine » ou « Seine-et-Saône ». Ouf !

Deux fois « ouf! » même,  puisque c’est un homme de lettres dijonnais, Stephen Liégeard, lui aussi séduit par ce choix, qui permit, 10 ans plus tard, que le littoral méditerranéen devienne… la Côte d’Azur. En un mot comme en cent, la Riviera nous doit tout ou presque. Et ça, peu le savent, encore moins le disent !

Donc, le premier qui remet en cause les qualités météorologiques de nos contrées, on lui tord le cou, on le met à l’envers et on le finit la tête plongée dans une cuve de pinot noir. Comme ça, il comprendra le sacrilège commis et se plongera dans la lecture évidemment fascinante de Dijon-Beaune Mag. Le mois de septembre ne lui suffira pas pour épuiser toutes les possibilités offertes par un territoire qui, derrière sa façade vineuse, affiche une incroyable capacité à surprendre.

A pied, à cheval ou en voiture, tout au long de cette côte qui est d’or (mais aussi d’azur, on le saura désormais), que chacun se régale sans modération. Car, comme l’écrivait Voltaire : «  La beauté plaît aux yeux et la douceur charme l’âme. »

Dijon-Beaune Mag, présent dans 500 points de diffusion.

Laisser un commentaire