À Bligny-lès-Beaune, des gîtes du bout du monde

Avec leur air de ne pas y toucher, Bertrand et Lucie Vuillemin sont devenus une référence de l’hébergement chez l’habitant en pays beaunois : à Bligny-lès-Beaune, le couple met à disposition deux chambres d’hôtes et trois gîtes (en attendant le quatrième, en janvier). Et donne à voir quelques éléments de leur vie multiculturelle et singulière entre Réunion, Vietnam et Kenya. Un bout du monde.

21g1248_400_620

Par Eva-Marie Debas
En partenariat avec Gîtes de France

Chez Bertrand et Lucie Vuillemin, le choix est aussi grand que leur propriété blignotine et rappelle les vastes territoires qu’ils ont parcourus : 3000 m² de propriété, pour trois gîtes et deux chambres d’hôtes  installées dans une belle maison datant de 1925. La promesse est là. À deux, trois ou quatre personnes, chaque invité y trouve son bonheur. Il faut dire que le couple bourguignon a tout fait pour : les hébergements sont raffinés, le style Art déco inspirant naturellement le bien-être. Une décoration mûrement réfléchie par Bertrand et Lucie, qui ont préparé ce projet des années durant. Après s’être expatriés quelques années, c’est en 2014 qu’ils décident de poser leurs valises à Bligny-lès-Beaune. La propriété est alors entièrement rénovée par leurs soins, entre confort moderne et cachet de l’ancien : « Tous les corps de bâtiment étaient des écuries vétustes. On a tout transformé : électricité, plomberie, fenêtres, sols, parquets… » explique Bertrand.

Réunion, Kenya, Bligny-lès-Beaune

Originaires de la région, les propriétaires ont hésité avant de s’installer ici. Le projet initial aurait dû prendre vie ailleurs : « Au départ, nous voulions ouvrir des gîtes à la Réunion, quand nous sommes partis y habiter. Mais nous avions un bébé de 3 mois et l’expatriation s’est avérée compliquée. Plus tard, nous avons déménagé au Kenya mais là-bas, les touristes préfèrent loger dans des grands hôtels plutôt que de dormir chez l’habitant… Alors nous sommes revenus en France. » Cette vie de voyages n’a jamais altéré leur amour pour la Bourgogne, bien au contraire. Le domaine en est le parfait exemple : il réunit avec classe patrimoine local et symboles de leur vie singulière.

Il faut préciser que les Vuillemin vivent dans la propriété, aux côtés de leurs hôtes du moment, afin d’être toujours à leur disposition. La semaine, ils exercent leur profession respective : Bertrand est cadre chez Orange, Lucie est opticienne. Par manque de temps, ils ont embauché une personne pour leur venir en aide. Relativement sportif, Bertrand propose des sorties en vélo ou en « running » dans les vignes. Mais dans cette offre, c’est surtout l’originalité et la relation de proximité qui plait : « Les gens qui viennent nous disent souvent que c’est agréable de rencontrer une famille multiculturelle qui a autant voyagé. Ma femme est vietnamienne, nos trois enfants parlent couramment français et anglais, et on a ramené tellement d’objets décoratifs de nos voyages qu’on se sent à peine en Bourgogne ! » À découvrir selon les gîtes… Pour les amateurs de vin, les propriétaires possèdent un caveau de dégustation avec pas moins de 1500 bouteilles, et il est possible d’en acheter quelques unes. En fin connaisseur, Bertrand s’est promis de faire découvrir la richesse de nos cépages, quand Lucie met tout son cœur aux fourneaux pour préparer des petits-déjeuners de luxe.

image6

Avec l’habitant

Séjourner dans un des trois gîtes assure un confort total et l’autonomie qu’il faut. Le plus petit gîte, l’Hédoniste, peut accueillir deux personnes dans 25 m². Clin d’œil à Bacchus,  Les Charmes, offre une ambiance cosy et contemporaine sur 45m², quand Les Amoureuses invite au voyage… Le tout avec un équipement à la pointe (TV, wifi, etc.), cuisine équipée, ainsi que des salons et terrasses privés.

Les deux chambres d’hôtes, elles, séduisent par leur caractère ancien et élégant. Pour celles-ci, le petit-déjeuner est inclus et les voyageurs peuvent bénéficier d’une table d’hôtes s’ils le souhaitent. En d’autres termes, partager un repas avec les personnes qui les accueillent et avoir accès à certaines pièces de vie comme le salon commun, ou encore la salle de billard. La promesse de riches échanges.

En janvier, un autre gîte sera inauguré. Cette nouvelle occupation risque de prendre beaucoup de temps aux propriétaires. À terme, Bertrand et sa femme vont peut être délaisser leurs jobs respectifs au profit de leurs hébergements. Et pourquoi pas se lancer dans le négoce de vins. Ici ou ailleurs, l’amour du terroir et de l’accueil est une entreprise à part entière, que les Vuillemin n’abandonneront pas de sitôt.

Ce diaporama nécessite JavaScript.

Contacter les propriétaires :

Bertrand et Lucie Vuillemin
2 rue de l’Eglise
21200 Bligny-lès-Beaune
06.76.02.26.43

Gites_de_France_logo

Bonus : les restos conseillés par Bertrand et Lucie

Le Berger du Temps (à 2 km de la propriété)
14-16 rue des Gravières, 21200 Montagny-lès-Beaune
03.80.24.14.27

Le Bistro des Cocottes : cuisine traditionnelle, plats préparés devant les clients et délicieux bar à vins.
3 place Madeleine, 21200 Beaune
03.80.24.02.60

La Lune : cuisine asiatique et bourguignonne. Innovation à découvrir !
32 rue Maufoux, 21200 Beaune
03.80.20.77.42

3 thoughts on “À Bligny-lès-Beaune, des gîtes du bout du monde

  1. RICHER
    05/11/2016 à 10:15

    Un endroit fabuleux ! arrêtez vous et laissez vous bercer par le charme authentique de ce domaine et de ces hôtes d’exception !

  2. Henry
    30/10/2016 à 03:04

    Excellente adresse pour séjourner en couple ou en famille pour découvrir toutes les richesses de la region. Le gite a un charme fou, de grandes chambres et des lits confortables. Bertrand et Lucie sont de véritables amours et si vous avez des envies de degustation de vin, vous serez très bien servis.

  3. Dariusz
    24/10/2016 à 20:30

    I love this place, its climate and hospitality,
    thank you!
    Dariusz

Laisser un commentaire