Le tout premier lait « Savoir-faire 100 % Côte-d’Or » a été dévoilé mardi 1er mars au Salon International de l’Agriculture 2022. Soutien de premier plan de la démarche, le Conseil départemental et son président François Sauvadet sont venus à Paris prendre l’ultra-haute température.

Le tout premier lait « Savoir-faire 100% Côte-d’Or » dévoilé au SIA 2022. © Philippe Bruchot / CD21

En 2020, dans le cadre du dernier SIA, Philippe Delin avait présenté « le Côte-d’Or », son dernier petit protégé, dont la pâte molle et la croûte légèrement fleurie viennent de lait exclusivement local. Le Conseil départemental avait naturellement parrainé l’initiative avec sa marque « Savoir-faire 100% Côte-d’Or ». Rebelotte en 2022 avec les briques de lait.

Mardi 1er mars, sur le stand 59 du CNIEL (interprofession laitière) que tout le monde appelle ici « le village du lait », le bouillonnant fromager de Gilly-les-Cîteaux a redit sa volonté « d’aller vers les Côte-d’Oriens, de partager du lien. Ce lait nous est tellement précieux. Sans lui, pas de fromage ! ».

Ce premier lait départemental sera disponible en magasin fin avril. Version évoluée du lait 100% BFC, il revendique une ultra-haute traçabilité, toujours avec le visage de l’éleveur partenaire : « Il vient des exploitations de Nathalie Mairet à Turcey, Mathilde Martens à Essarois », enchaîne François Sauvadet. Toujours à l’aise pour vanter les mérites de sa « petite France agricole », le président du Département a aussi insisté sur « la rémunération plus juste du producteur, en supprimant les intermédiaires et en favorisant le maintien de l’activité et de la valeur-ajoutée dans nos campagnes, là où vivent et travaillent nos agriculteurs. »

Amazon des produits locaux

La souveraineté alimentaire est en jeu. C’est toute la valeur ajoutée de la marque « Savoir-faire 100% Côte-d’Or », dont Philippe Delin est l’infatigable promoteur. Avec un directeur marketing spécialement dédié et une application mobile, elle compte aujourd’hui près de 200 agréés dans toute la Côte-d’Or et réunit : 126 agriculteurs, 28 artisans, 13 restaurateurs, 6 traiteurs et 16 commerçants. Tout cela promet encore de grimper. Le Département va passer à la vitesse supérieure « dans le cadre du déploiement du plan alimentaire territorial départemental Alimen’terr 21, pour créer un véritable « Amazon » des produits locaux, qui vient d’être reconnu par l’Etat et le Gouvernement et que nous mettons en place avec les collectivités, mais aussi l’ensemble des partenaires de la chaîne alimentaire et logistique. Tout ce monde se réunira tous les 6 mois dans le cadre du Conseil départemental de l’Alimentation ».

Ce lait n’est donc que la première goutte d’une stratégie bien plus vaste. Le Salon de l’Agriculture 2022, dont l’organisation a été unanimement appréciée, fut l’occasion ou jamais de redire « l’engagement du Département en faveur de nos agriculteurs, qui sont une chance pour la France et pour la Côte-d’Or. Nous consacrerons cette année 4,3 M€ dédiés au soutien à l’Agriculture et au développement des filières locales, qui viendront s’ajouter au 15,5 M€ mobilisés dans l’accord-cadre agricole 2020-2025 en lien avec la Chambre d’Agriculture de Côte-d’Or. »

Laisser un commentaire