BD: les promesses d’un grand bourgogne oublié

Bamboo creuse le sillon fertile de sa réussite en travaillant la bande dessinée sur des thématiques sociales et humaines. Pour cette maison d’édition née et implantée à Mâcon, le vin est donc un joli terrain d’expression. La preuve avec ce « grand bourgogne oublié » qu’on nous promet pour la rentrée

xhjwv

Le mythe de la bouteille extraordinaire qui hante les souvenirs de l’amateur éclairé: il est au vin ce que sont les dénouements sectaculaires d’une enquête dans un train chez Hercule Poirot. Un grand classique toujours revisité avec plaisir, un peu comme dans la célèbre collection Les gouttes de Dieu, mais qui prend ici une tournure particulière.`

La maison d’édition Bamboo, spécialisée dans la bande dessinée (Les rugbymen, Les fonctionnaires, etc.) a en effet son siège dans le Mâconnais et connaît son terroir. On a donc impatience de pouvoir déguster ce « grand bourgogne oublié » produit sur les hauteurs de Cruzille. Emmanuel Guillot et Hervé Richez en ont conçu le scénario (l’approche culturale dirions-nous dans le vin), Boris Guilloteau en a fait le dessin (tel un bel élevage) sous de forts jolis traits d’après ce que l’on peut déjà en voir.

Le pitch.

Propriétaire d’un domaine, Manu a une obsession, comme son père avant lu : faire un grand vin. C’est pour ça qu’il loue la parcelle du clos de la Molle Pierre, convaincu qu’un grand terroir a été oublié sur cette hauteur de Cruzille, dans le Mâconnais. Aujourd’hui, le rêve de Manu prend forme, le clos est à vendre.
C’est alors qu’un ami de Manu trouve un lot de bouteilles anciennes sans étiquette, hormis une belle inconnue née en 1959. À la dégustation, l’émotion de Manu est énorme. C’est le plus grand vin qu’il ait jamais bu. Manu a une évidence qui vire à l’obsession: il doit retrouver ce qu’était cette bouteille!
C’est avec les pieds de vigne qui ont permis ce prodige qu’il veut replanter la Molle Pierre, en l’honneur de son père disparu. Commence alors plus qu’une enquête, une quête vitale.

Sortie annoncée le 3 septembre.

Laisser un commentaire