Bel-Air fait revivre la RN6 et la route des vacances

Haut lieu de la RN6 des années 60, le plateau de Bel-Air (au-dessus de la Rochepot) revit. Pour devenir, en 2017, un grand parc de loisirs autour de la voiture ancienne et de la nostalgique nationale. Bienvenue à Vintage Bel-air.

Article extrait du numéro 50 de Dijon-Beaune Mag(*1)
Photo: Jean-Luc Petit et D.R. – Texte: Geoffroy Morhain

1

Depuis quelques mois, à l’initiative de Beaune Côte et Sud qui a racheté et rénové l’ancien garage, et sous la gérance du club beaunois de l’ AOC (Automobile d’origine et de collection), le site de Bel-Air reprend progressivement vie autour de l’ancien garage fraîchement repeint. Au programme: rassemblements d’amateurs de véhicules anciens (le deuxième samedi du mois en particulier), ateliers de mécanique, défilé de camions anciens sur la montée de La Rochepot…

Capture d’écran 2015-04-15 à 13.36.00

Sur la vague vintage

Bel-Air comptait autrefois plusieurs garages et stations-services, une auberge et son restaurant routier, un Relairoute. S’il ne retrouvera jamais sa vocation d’escale sur la route des vacances, collectivités et passionnés de route à papa sont bien décidés à lui redonner une nouvelle raison de vivre.

Capture d’écran 2015-04-15 à 13.35.32Dans leur sillage, un groupe d’investisseurs privés également passionnés a monté un ambitieux projet en phase avec l’identité du site et l’engouement de nos sociétés en crise pour tout ce qui est « vintage ».

A leur tête, Jacques Le Disez, scénographe parisien tombé amoureux de la Bourgogne en même temps que du projet, Gérard Roy, maire d’Aubigny-la-Ronce (canton de Nolay), et Thierry Dubois, un dessinateur qui a fait de la route son terrain de prédilection, sur le papier comme dans la vie. Ce dernier, grand spécialiste de la RN6 et simple conseiller historique du projet au départ, en est également devenu un des financeurs, tant le concept l’a séduit. Autour d’eux, un premier cercle d’investisseurs composés de partenaires locaux: deux entreprises de travaux publics, un hôtel beaunois, le circuit de Dijon-Prenois…

 Au temps béni des 4 Cv

Capture d’écran 2015-04-15 à 13.35.45Sous le nom de Vintage Bel-Air, leur projet se définit comme « un grand parc de loisir autour de la voiture ancienne et de la nationale 6 sur le plateau de Bel-Air ». « Il s’agira bien d’ un parc de loisirs et non d’un parc d’attractions, précise Thierry Dubois. On n’y trouvera ni manèges ni montagnes russes, mais des aires de pique- nique, des restaurants, des boutiques, des espaces expositions et des animations, le tout autour d’un tronçon de 2 km reconstituant des routes d’ époque aux ambiances différentes… On viendra ici pour passer un bon moment en famille, dans l’atmosphère sympa des routes des vacances d’autrefois.»

En complément, deux plateformes événementielles pourront recevoir des manifestations grand public ou des conventions d’entreprise. Le tout en lien avec le petit monde des collectionneurs des véhicules anciens: « Ce parc doit être une attraction touristique, mais aussi un support pour les clubs locaux et les fédérations de véhicules historiques que nous avons intégrés au projet. Tous ces passionnés sont autant de forces vives susceptibles d’ animer le site, de venir y rouler et de s’y montrer. »

Encore dans sa phase de conception, le projet qui vient seulement d’être officialisé ne devrait pas traîner, avec une quarantaine d’emplois à la clé: débuts des travaux prévus dans moins d’un an, pour une ouverture du premier bâtiment d’ exposition en juin 2017. A l’ heure du tout autoroute, les touristes pourront alors prendre la sortie de Beaune pour se souvenir à quoi ressemblait la route des vacances au temps béni des 4 CV.

Rejoignez Dijon-Beaune Mag et consultez-le directement sur notre page facebook
(*1) Numéro 50 en distribution dans plus de 500 points dès ce vendredi 17 avril.

Laisser un commentaire