Bibracte-Alesia, la légion est de retour!

Bibracte-Alésia, à pied, dans la peau d’un légionnaire, avec tout le bardas qui va avec: voici le road trip des gros mollets de la Légion VIII Augusta.

Photos Michel Joly pour Bourgogne Magazine(*)

rando Bibracte Alesia

Comme surgi d’un peplum, ce contubernium (unité élémentaire de l’armée romaine constituée de huit légionnaires, équivalent à un groupe de combat moderne) de la Légion VIII Augusta se déplace en file indienne dans la campagne bourguignonne.

Après quatre jours de marche depuis le départ du mont Beuvray, le château de Thil sera bientôt en vue. Des hauteurs du mont Beuvray à l’oppidum d’Alésia, une excursion de 120 km pour les membres de la Légion VIII Augusta, suivant un itinéraire qui invite les marcheurs à se déplacer dans l’espace… et dans le temps. Notre photographe Michel Joly a suivi la marche historique de ces légionnaires romains du côté de Précy-sous-Thil (voir notre Hors série balades Sur les chemins de l’histoire).

carte

L’itinéraire du « sentier culturel » tracé en 1996 suivant un balisage jaune et bleu, entre les hauteurs de la ville gauloise de Bibracte et l’oppidum d’Alésia. Aujourd’hui, ce parcours multirandonnée (équestre, pédestre et VTT) de quelque 120 km (soit 6 jours de marche) n’est malheureusement plus entetenu sur toute sa longueur. En 2015, la Légion VIII Augusta a d’ailleurs suivi un tracé remanié passant par le théâtre gallo-romain des Bardiaux et lac des Settons.

Du samedi 9 au vendredi 15 mai 2015, une petite troupe de la Légion VIII Augusta, association de médiation culturelle et de reconstitution historique, a gaillardement rallié l’oppidum d’Alésia depuis les hauteurs du mont Beuvray, siège de la ville gauloise de Bibracte. Grâce au sentier culturel Bibracte-Alésia inauguré en 1996, les légionnaires sont une fois de plus repartis sur les chemins de l’Histoire en suivant l’itinéraire emprunté par Vercingétorix et ses troupes.

Depuis 2010, l’association Légion VIII Augusta, présente le projet original de traverser les lieux et les moments forts de la Gaule romaine, tout en essayant de reproduire les conditions de déplacement d’une patrouille de l’armée de l’époque.

En expérimentant la résistance des hommes et des équipements, les questions liées à l’hygiène, à la psychologie des soldats ou encore à l’approvisionnement en eau, son objectif est de marcher au plus près de la réalité historique tout en étant accompagné d’un comité scientifique afin de mettre en évidence les nécessités logistiques de ce type de déplacement.

Plus d’infos sur www.leg8.com
Voir aussi le hors série de Bourgogne Magazine « Balades sur les chemins de l’histoire », en vente en kiosques.

Laisser un commentaire