BIVB: protéger l’origine des vins au niveau mondial

© Clement Bonvalot

© Clement Bonvalot

En rejoignant cette semaine l’association Declaration of place qui se bat pour la reconnaissance et la protection des origines des vins, le BIVB, Chablis mais aussi la région de Bordeaux réaffirment l’importance de la notion d’appellation d’origine sur le marché mondial et entendent lutter ainsi contre leur utilisation frauduleuse.

Née en 2005 dans la Napa Valley (Californie), l’association Declaration of place compte outre des régions viticoles américaines des membres tels que Champagne, Chianti Classico, Jerez-Xérès-Sherry, Porto, Rioja, Tokaj… Son but: dans un contexte économique féroce, faire reconnaître et protéger la notion d’origine des vins.

La Bourgogne viticole représentée par le BIVB, Chablis et Bordeaux ainsi que la région viticole américaine du Comté de Santa Barbara, en Californie, sont les derniers signataires de la Joint Declaration to Protect Wine Place & Origin, le texte fondateur de l’association. En devenant signataires de la déclaration, les membres conviennent et acceptent que la mention de l’origine sur l’étiquette soit un outil fondamental qui aide et protège le consommateur.

L’origine est un signe distinctif, associé à un pays, à une région viticole particulière et aussi un élément de marketing. C’est enfin, dans le contexte d’un marché mondialisé, un bouclier contre les contrefaçons ou l’utilisation abusive, voire frauduleuse des noms de terroirs. Pour faire simple: un vin dit de Bourgogne doit avoir été élevé en Bourgogne pour mériter cette appellation. Au risque sinon de voir arriver au vin la même aventure que la moutarde estampillée « de Dijon » mais fabriquée bien loin de la capitale des Ducs…

Bien qu’ils soient concurrents, les signataires s’engagent à travailler ensemble pour sensibiliser les consommateurs et défendre la nécessité du respect et de la protection des origines des vins. André Ségala, directeur général du Bureau Interprofessionnel des Vins de Bourgogne (BIVB), précise : « Nous sommes fiers de l’histoire et de l’identité liées à la viticulture de notre région. Ce qui nous distingue des autres, c’est notre ADN. La concurrence mondiale est féroce, mais nous continuons à accroître la visibilité de nos vins. La protection des origines est essentielle pour garantir l’authenticité du produit que nous partageons avec les consommateurs. »

Cette signature intervient parallèlement à un important élan à l’échelle mondiale pour protéger la notion d’origine et exiger un étiquetage des vins précis et juste. Récemment, le Canada a actualisé ses lois, exigeant notamment que tous les vins étiquetés Champagne proviennent vraiment de Champagne. En 2013, les délégués commerciaux chinois ont officiellement reconnu les noms Napa Valley et Champagne, interdisant ainsi leur utilisation abusive en Chine. Ne leur reste plus qu’à en faire autant pour nos vins qui pourront à merveille accompagner la charcuterie française qui va enfin officiellement pouvoir y être commercialisée!

Laisser un commentaire