Un Center Parcs en 2018 en Saône-et-Loire

 

 

 

Crédit obligatoire : PVCP

Crédit obligatoire : PVCP

Le groupe Pierre & Vacances-Center Parcs confirme son projet d’ouverture en 2018 d’un Center Parcs au Rousset entre Cluny et Montceau-les-Mines. Implanté au coeur de la forêt du Rousset, il s’agira d’un village de 400 cottages, avec un espace aqualudique, des restaurants, des commerces et des espaces de jeux. Les concepteurs évaluent que le projet induira 300 emplois et une attractivité accrue pour le département.


La forêt du Rousset, en Saône-et-Loire, est un site exceptionnel, entouré de nombreux sites culturels et historiques: Cluny, Autun, Grands Sites de Solutré-Pouilly-Vergisson et Bibracte, Paray-le-Monial… C’est là que le groupe Pierre & Vacances-Center Parcs a officialisé son projet d’ouverture d’un Center Parcs : un village de 400 cottages destinés à des séjours courts, disposant d’un espace aqualudique, d’offre de restauration, de commerces et d’espaces sportifs et de jeu.

Le projet a séduit la Région Bourgogne et le département de Saône-et-Loire, par son potentiel économique d’abord: avec un taux de remplissage moyen de 80 % sur l’année, le groupe Center Parcs promet 630 000 nuitées supplémentaires par an qui profiteront à l’ensemble des acteurs touristiques et offriront à la Bourgogne et à la Saône-et-Loire une visibilité sur toute l’année, qui ne se limitera donc plus à la seule saison estivale. S’intégrant dans un milieu rural au sud du bassin minier, l’implantation de Center Parcs présente des opportunités importantes en matière de développement économique et d’emplois. Les retombées économiques attendues concernent d’une part des entreprises locales impliquées durant le chantier puis à terme, la création de 300 emplois (en restauration, entretien et maintenance, animation, sécurité et administration, accueil et réception, boutique…)

Des gages ont été donnés par le groupe Pierre & Vacances-Center Parcs quant au respect de l’environnement. « Des études, est-il indiqué dans le dossier de presse, seront menées en 2014 en amont du dépôt du permis de construire et de l’instruction des autorisations administratives, nécessaires afin de prendre en compte l’impact sur la faune et la flore et d’intégrer au mieux le projet dans son environnement. »

 

170 millions d’euros d’investissement

Le coût total d’investissement sur le projet est estimé à 170 millions d’euros, avec un versant privé et un financement public. Les cottages seront vendus à des investisseurs institutionnels et particuliers, tandis que les équipements collectifs dont l’espace aqualudique, font appel à des fonds publics. Cet investissement public et privé permettra de financer l’ensemble des équipements collectifs qui seront loués à Pierre & Vacances-Center Parcs par le biais d’un bail de 12 ans ferme, avec faculté de le renouveler par une ou plusieurs périodes de 9 années, assorties d’une garantie sur une période de 20 ans. Les montants des loyers versés rembourseront les investissements faits sur la durée des engagements. 15 millions d’euros pourront être investis par le Département et la Région, par le biais d’une SEM (Société d’économie mixte). Le permis de construire devrait être déposé début 2015, les travaux débuteront l’année suivante pour une ouverture au public prévue en 2018.

Un autre site dans le Jura (dans la région du Revermont) est également programmé. A terme, les deux sites sont appelés à travailler en complémentarité.

Laisser un commentaire