Charolais, l’Elysée en fait tout un fromage

La plus récente des AOP bourguignonnes a pris le nom de son pays le Charolais. Affiné, il paraît que l’Elysée en raffole…

plateau-fromage-chevre-charolais

Par Michel Giraud
Sur les conseils du « prof » Lionel Guérin
et du sommelier Philippe Meyroux

Une jeune AOP. Un fromage de chèvre au lait cru reconnu comme tel depuis 2010 seulement. Il existe deux formes de cette petite bonbonne de 7 cm de haut et 6 cm de diamètre: 250 g et 310 g. une production de 58000 tonnes par an. Particularité de la production: elle ne s’effectue que dans un rayon de 60 km autour de la ville de Charolles. Un fromage qui se mange affiné et dont on raffole paraît-il dans les cuisines de l’Elysée.

Et avec ça cher Philippe Meyroux? « Deux choix. Si le fromage est frais, on opte pour un mâcon villages en blanc. En tout cas, on reste en Saône-et-Loire. Si le fromage est affiné, on prend un vin plus soutenu, plus évolué: un pouilly-vinzelles 2010 ou 2011. »

Laisser un commentaire