Chocolaterie de Bourgogne: les raisons d’un dépôt de bilan

La Chocolaterie de Bourgogne (310 emplois) traverse une crise de croissance. Traces Ecrites News explique le pourquoi du comment d’un dépôt de bilan apparenté à un acte de gestion.

chocolaterie

Dans un entretien détaillé avec son dirigeant Philippe de Jarcy, le site Traces Ecrites News explique pourquoi Chocolaterie de Bourgogne se place en redressement judiciaire pour une période de six mois. Un acte de gestion selon le dirigeant.

« Une crise de croissance » frapperait l’entreprise, en manque de « 5 à 6 millions d’euros pour faire face au financement. » Une nouvelle norme d’étiquetage paralysant la fourniture des emballages, des lenteurs dans la mise en circuit de la marque « Prestige de Bourgogne » au sein de la grande distribution sont quelques uns des arguments avancés par le patron de cette entreprise dont le chiffre d’affaires (65 millions d’euros) devrait selon lui exploser en 2015 (100 à 110 millions), pour un retour à la normale.

Philippe de Jarcy affirme ainsi que cette mesure est préventive et protège les 310 employés de la Chocolaterie de Bourgogne, dimensionnée pour fabriquer jusqu’à 110000 tonnes de chocolat par an.

Partie visible de cet iceberg chocolaté, la boutique installée à Noël l’année dernière marche du « feu de dieu » selon le PDG. Le signe, sans doute, qu’il ne s’agit là que d’une crise… de digestion annonciatrice d’un rétablissement souhaité par tous.

traces-ecrites

Pour en savoir plus.

© photo : DR

Laisser un commentaire