Détour en vallée du Douro

En attendant de découvrir le Portugal à Dijon lors de la prochaine Foire gastronomique internationale (du 31 octobre au 11 novembre), le photographe dijonnais Philippe Maupetit nous offre son regard sur la vallée du Douro, berceau du porto, à travers une revue de qualité éditée par Dijon Congrexpo. Une jolie mise en bouche avant de mieux découvrir les vins du Douro, invités d’honneur du salon Vinidivio 2014.

Douro-1                                                                       Par Geoffroy Morhain – Photo : Philippe Maupetit

Couv. détour en vallée du Douro

 

« Entre terre et cep dans la vallée vertigineuse,
le long des chemins pierreux menant aux domaines,
sur les pierres des quais et quartiers de Porto,
au creux des lignes picturales dea azulejos,
en chair et en os, figures ridées ou inspirées,
qui offrent à toutes les rencontres une part de l’âme portugaise.
Ces visages qui forgent cette identité si forte qu’elle raconte un peu l’histoire du monde,
une histoire inscrite à juste titre au patrimoine mondial de l’humanité. »

Ainsi l’auteur introduit-il le portfolio d’images qu’il a ramené de son voyage au fil du Douro, « fleuve d’or » au nord-est du Portugal, tout comme il l’avait fait l’an dernier avec la province du Cap occidental en Afrique du Sud. Quelques lignes qui résument avec poésie la démarche du photographe, qui a voulu dépasser les paysages de carte postale pour saisir un peu de l’âme locale au travers de ses habitants : bodybuildeur sur la plage, gosse jouant dans la rue, touriste en goguette, artisan pêcheur au travail, jeunes étudiantes bronzant sur les quais, néoruraux contemplatifs ou paysans à la peau tannée… Il faut de tout pour faire un monde et celui du Douro ne se résume pas aux vignobles en terrasses de sa vallée, aussi beaux soient-ils.

Se dévoilent ainsi, au long des 80 pages, les paysages, les couleurs, les saveurs et les rituels de cette vallée où hommes et ceps grandissent ensemble depuis des générations. A l’image de la nôtre, une région viticole où l’histoire se conjugue aussi bien au passé qu’au présent, qui peut se targuer de détenir la plus ancienne « appellation d’origine contrôlée » au monde (créée en 1756) et a été classée en 2001 au patrimoine mondial de l’humanité au titre de paysage évolutif vivant et humanisé. La Bourgogne peut en prendre de la graine !

☛ Vinidivio 2014, Détour en vallée du Douro, disponible dans les librairies dijonnaises, les cavistes, les points d’informations touristiques… et à la Foire gastronomique au prix de 8 euros TTC.
Revue photo Vindivio 2014
Détour en vallée du Douro

Laisser un commentaire