Il faut remonter à l’époque gallo-romaine pour retrouver les origines de cet outil qui symbolise à bien des égards la dimension hautement artisanale du métier de tonnelier. La doloire a les apparences de la simplicité et pourtant, il fallait beaucoup de finesse pour la maîtriser et régulariser les douelles.

En partenariat avec L’Imaginarium – Par Dominique Bruillot – © Photos : L’Imaginarium

imaginarium2 imaginarium

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

En langage clair et pour reprendre une définition académique : doler, du latin dolare, cela veut dire rendre plat, aplanir, amincir. Pour autant, ne pas en déduire que nous parlons de l’insipide et de la platitude. La doloire, bien au contraire, est un outil ancien qui demande une dextérité et une adresse particulières. Chez le charpentier, c’est déjà une grande hache à manche court, dotée d’une lame rectangulaire à tranchant droit utilisée pour régulariser une pièce de bois. Chez le relieur, la doloire devient « le » doloire, plus connu sous le nom de « couteau à parer ».

Mais alors, chez le tonnelier ? Eh bien, le doleur était une sorte d’artiste capable de composer, en premier lieu, avec un manche déporté par rapport au tranchant. Aujourd’hui, la mécanisation fait le job mais autrefois, après avoir égalisé ses douelles à la scie, il les régularisait avec cet outil dont l’existence remonte à l’époque gallo-romaine. Entre plane droite pour le dessus de la douelle et plane creuse pour le dedans, il devait habilement procéder à une opération qui, dans les faits, ne marquait que le début d’un processus méticuleux. Il lui fallait ensuite contrôler la forme de ses douelles avec un gabarit, équilibrer les tranches de ces dernières, préparer le fond du tonneau, assembler les douves sur un cercle épais, etc. Mais ceci est déjà une autre histoire. 

* Exposition « Sacrée Vigne ! », ouverte tous les jours de 10 à 19 heures, sauf le lundi (de 14  à 19 heures) – Avenue du Jura, 21700 Nuits-Saint-Georges Tél. : 03.80.62.61.40 – www.imaginarium-bourgogne.com

Laisser un commentaire