Dr Wine : chouettes consultations

Les tennismen Arnaud Clément et Michaël Llodra, aussi à l’aise sur un court qu’en dégustation, en sont les co-propriétaires. C’est notoire. En revanche, on sait moins que Dr Wine est devenu une véritable référence en la matière sur Dijon et que l’enseigne cultive une relation privilégiée avec les vignerons locaux. Petite consultation avec Maxime Gauchet, son nouveau directeur adjoint.

Lucas, Simon et leur directeur-adjoint Maxime, 73 ans à eux trois. Qui a dit que l’œnologie et la restauration était réservée aux « vieux de la vieille » ?

Par Alexis Cappellaro
Pour Dijon-Beaune Mag #65
Photos : Christophe Remondière

Au 5 rue Musette, il est un docteur du genre à prêter serment devant Bacchus plutôt qu’Hippocrate. Dr Wine, cinq ans d’existence, a pris de la bouteille et s’est construit une solide réputation pour qui veut manger et boire bon sans bourse délier. Maxime Gauchet, fraîchement arrivé au poste de directeur adjoint, ne va pas dire le contraire. Ce Normand de 28 ans, sommelier de formation, arrive de Megève où il était assistant dans un groupe hôtelier employant 450 personnes. Un CV de conquérant qu’il compte bien mettre à profit de l’établissement dijonnais pour épauler au mieux Frédéric Praudel, le directeur général.

Carte vivante

De son propre aveux, « il y a de quoi faire » tant la maison est belle et les produits de qualité : 350 références, plus de 25 vins au verre qui changent toutes les semaines, une cuisine de première fraîcheur… À voir la diversité des appellations et des origines (bourgognes bien sûr, mais aussi des vins de Loire, d’Alsace, du Chili…) le patient peut choisir son remède. « Notre carte des vins est très vivante, je peux en témoigner vu le temps que je passe à la réimprimer », plaisante Simon, chef-sommelier de 25 ans. Et de préciser qu’ici, on mise principalement sur des vins génériques, grâce à un solide réseaux de vignerons et une activité de négoce (avec cuvées estampillées Dr Wine) en parallèle du restaurant, du bar à vins et de la boutique. Joli package.

Jeunesse au pouvoir

Tenté, on prend un de ces vins au verre (de 4 à 12,50 euros), un bourgogne passe-tout-grain tout en fraîcheur, dans le joli patio couvert. « On ne se croirait pas en plein centre de Dijon », sourit Maxime tout en accueillant le flux de clients. Le néo-Dijonnais est tout heureux de prouver que le caractère rassembleur du vin n’est pas une légende : chez Dr Wine, tout le monde vient en consultation. « Même les jeunes », note-t-il, agréablement surpris par cette nouvelle vague qui « fait beaucoup de bien au monde du vin et à la restauration en général ». Jeune, son équipe l’est aussi. Son collègue Lucas, 20 ans, confirme. « Ils prouvent que la jeunesse et la décontraction n’est pas l’ennemie du professionnalisme. » Comprenez : pas de sommelier tiré à quatre épingles pour vous féliciter de cet « excellent choix, monsieur ». On discute simplement, « sans prétention ni préciosité et avec le souci de bien conseiller le client ». À voir les hôtes repartir avec le sourire, on a quitté la rue Musette avec le sentiment qu’ici, en toutes circonstances, ce docteur-là nous guérira.


 DR WINE 
5 rue Musette à Dijon
03.80.53.35.16 – contact@drwine.fr
www.drwine.fr

Laisser un commentaire