PhilippeRémond_001 © Clément Bonvalot

Deux champions olympiques, Tony Estanguet et Fabrice Guy, ont parrainé le semi-marathon de Beaune. Le (grand) régional de l’étape, Philippe Rémond, a honoré dignement ses 50 ans en décrochant une cinquième place. La course s’est prolongée jusqu’au bout de la nuit, dans un esprit de fête.

Près de 2 heures du matin, en ce dimanche de la Vente des vins. Le château de Meursault est aussi bondé qu’il le sera encore lundi pour la troisième glorieuse réservée aux initiés, la grande paulée. Philippe Rémond, dont on ne compte plus les victoires dans les grandes courses à pied, fête ses 50 ans. Il se déhanche comme un jeunot. Le champion, sans pour autant se priver des joies de la dégustation, a terminé cinquième d’une compétition de très haut niveau.Tony Estanguet et Frabice Guy, les deux parrains de cette édition 2013, n’ont pas boudé leur plaisir. Sans doute impressionné par leur aîné, les deux champions olympiques l’accompagne sans se faire prier sur la piste de danse.

TonyEstanguet_001 © Clément Bonvalot
Tony Estanguet tout sourire

C’est bien cela, l’esprit beaunois. On peut courir la journée et danser la nuit. L’événement puise son originalité et son inspiration dans le terroir. Sur le circuit, d’un climat à un autre, il y a ceux qui coupent, et ceux qui courent. Mais peu importe. 2 174 étaient sur la ligne de départ en milieu de journée, samedi. Parmi eux, des champions, des grands noms de l’athlétisme, traversant à belles foulées les grands noms de la Côte de Beaune.

L’histoire sportive retiendra la victoire du Rwandais Dieudonné Disi en 1’08″05 devant le Burundi Willy Ndiwimana en 1’08″32. Ces « pros » de l’endurance ont mené de bout en bout. Ce qui donne plus de relief encore à l’exploit de philippe Rémond, pas si largué que cela, loin s’en faut. Chez les dames, la Burkinabé Godelieve Nizigiyimana (1’20″11) a gagné haut la main, suivi par une Ougandaise et une Russe. La première française, Christina Faria, licenciée dans l’Essonne, arrive cinquième.

 

Ce diaporama nécessite JavaScript.

 

 

Laisser un commentaire