Eoliennes: la grosse colère de Dominique Loiseau

Exclusif. Des éoliennes sous les fenêtres des pensionnaires de son prestigieux établissement à Saulieu. Dominique Loiseau est « outrée », mais pas seule dans ce cas. Tweet-interview 100% décoiffante!

dominique-loiseau-portrait-c-JLP

Par Dominique Bruillot
Photos D.R.

Le contexte. Le programme d’implantation de 600 éoliennes en région Bourgogne est une nouvelle fois secoué par quelques vents contraires. Certains de ces vents proviennent de la forteresse de Thil, que l’on peut admirer depuis l’A6. L’association Bourgogne Unie pour le Tourisme et le Patrimoine y a pris siège. Dans un courrier adressé à Didier Martin, président de Bourgogne Tourisme, elle fait part de ses plus vives inquiétudes.

Faisant référence au récent « contrat de destination » qui fait de la Bourgogne et du point de vue gouvernemental « une destination d »excellence de rang international », l’association composée d’acteurs du tourisme évoque la menace réelle qui pèse sur « la beauté des paysages naturels » et, en même temps, sur les emplois liés au tourisme principalement.

Le propriétaire anglais de l’abbaye de La Bussière s’est quant à lui directement adressé au préfet de Côte-d’Or en des termes choisis. « En septembre 2014 nous avons accueilli 17 nationalités différentes…, rappelle Clive Cummings, mais depuis mon arrivée en Bourgogne, en 2005, je remarque l’augmentation du nombre d’éoliennes chaque fois que prends l’A31 (…) Plus important, mes clients voient également cette augmentation! » Puis de poser la question qui frappe les esprits: « Ne serait-il pas plus judicieux d’investir dans l’économie locale et de créer de l’emploi plutôt que de faire le contraire? »

En retour, Eric Delzant rappelle dans un langage préfectoral que l’objectif général est « de développer ensemble des énergies renouvelables, dont l’éolien à hauteur de 1500 MW ». Puis assure, avec le même détachement que « les services de l’Etat examinent avec attention la compatibilité de l’implantation d’éoliennes avec le respect du patrimoine bâti et des milieux naturels, comme l’attestent plusieurs décisions prises en Côte-d’Or de refus de permis de construire éoliens reposant sur ce motif ».

7272_2011-10-17-colloque_national_eolien-ST_Seine_l_abbaye_Longvic-VA_21__2

L’interview. Pour Dominique Loiseau, tout cela n’est pas suffisant. D’après elle, 59 éoliennes vont se hérisser sur le territoire de Saulieu, à une portée d’ailes du trois-étoiles Michelin. Agacée serait un mot bien timide pour décrire sa réaction face à de telles perspectives. Pour en parler, elle a donc accepté de répondre à la tweet-interview. Vous connaissez le règlement: pas plus de 160 signes par réponse. Et voilà le résultat, ça décoiffe comme par grand vent!

On vous sent bien remontée: on voudrait donc mettre des éoliennes sous vos fenêtres?
Oui, outrée ! Des balcons, mes clients sont condamnés à voir des aérogénérateurs industriels. Il y en a 59 prévus autour Saulieu!

Avez-vous le sentiment de pouvoir changer le sens du vent (et des tendances) en exprimant votre colère?
Oui. J’invite mes compatriotes à s’élever contre ce qui va défigurer tout notre patrimoine. C’est scier la branche sur laquelle on est tous assis.

La butte de Thil, l’abbaye de La Bussière et bien d’autres sites seraient donc menacés, sans concertation, c’est bien cela?
Oui. On découvre les projets par bribes. Les habitants ne sont pas consultés, ni les monuments historiques. Même la ComCom de Saulieu a émis un avis négatif.

butte_thil

La butte de Thil

La Région (majorité comme opposition) a adopté ce plan de 600 éoliennes en Bourgogne, c’est public. Pourquoi réagir aussi tard alors?
Mais parce le débat est confisqué. Les conséquences non anticipées. Les photomontages des promoteurs sont arrangés. La population ne peut pas se rendre compte.

On nous dit que cette énergie est propre, cela vous semble-t-il juste?
Non, cette énergie subventionnée est une vraie bulle spéculative! D’ailleurs l’assemblée des médecins allemands vient d’interdire l’éolien. C’est du propre ça?

Vous pensez que cela menace réellement l’économie touristique de la région?
Si on voulait l’enfoncer, on ne ferait pas mieux. On vient pour la gastronomie, se promener à pied, à cheval, à vélo, en bateau… Tout le monde sera impacté.

Si ces éoliennes doivent être dressées ailleurs, où alors?
Là où ça s’y prête. Avec du bon sens! Et d’abord faire encore plus d’économies d’énergie. D’autres sources d’énergie sont à l’étude, comme le gaz de schiste.

Auriez-vous une préférence au final pour une autre forme de production énergétique?
Mais toutes les formes ont leur intérêt! Il faut une mixité énergétique. Surtout, raisonnons long terme, en pensant à ce que nous laisserons à nos enfants.

38 thoughts on “Eoliennes: la grosse colère de Dominique Loiseau

  1. varne
    05/07/2015 à 16:41

    Vous dites « Bien sûr qu’il faut instaurer d’autres formes d’énergie alternative »
    « Politiques et technocrates, écoutez-nous »

    Ils vous entendent crier, faire du bruit, gesticuler, mais qu’avez vous à proposer au juste?

    1. bernard Pinon
      07/07/2015 à 14:05

      il existe des éoliennes sur axes vertical (4 ou 5 m de haut) , éoliennes intégrées dans les pylônes de transport éoliennes de type vortex (sans pale), la géothermie, les îles solaires.
      Des solutions envisageables sans destruction paysagère.

      petit problème mathématique :

      la France consomme 500 000 000 de mégawatts,

      si une éolienne produit 5 MW (pour l’instant ,elle ne le font pas encore)

      calculez combien il faudrait d’éoliennes pour produire l’électricité nécessaire au pays…
      Surtout n’oubliez pas de zéro

      Pour corser le problème on peut y inclure le paramètre temps (une éolienne fonctionne environ 2000 H par an -sachant qu’une année compte 8760H-).

      Les chiffres deviennent astronomiques…

      1. Boudet
        07/07/2015 à 15:06

        Bonsoir,
        et si l’on essayait de prendre un peu de hauteur dans le débat avec ces éoliennes ?

        Les mails incendiaires des environnementalistes qui sous prétexte d’écologie ne supportent pas la vue d’une éolienne mais acceptent sans problème les lignes à haute tension et les autoroutes des vacances, ne sont pas très cohérents.

        Maintenant, les climato-septiques deviennent aussi à cours d’arguments devant la multitudes de rapports et d’avis d’experts sur le changement climatique en marche à cause de l’utilisation effrénée d’énergies fossiles.

        D’autres finissent de nous faire rêver à toujours plus de croissances en nous annonçant chiffres à l’appui que nos ressources actuelles en énergies fossiles et en métaux, n’ont plus que quelques décennies devant elles …

        A moins d’être sourd et aveugle ou formater par le discours productiviste à tout prix, à moins d’être de mauvaise foi car en conflit d’intérêt avec notre mode de vie débridé en occident, on fait quoi ?

        On regarde et on se dit, après nous (ce sont nos enfants) le déluge et là, si ceux qui le pensent sont majoritaires, alors ils vont finir par avoir raison, nos enfants connaîtrons le déluge, enfin le déclin de notre société.

        Pour ceux qui sont un peu plus ouverts d’esprit et qui pensent à leur prochain (j’ai lu que certains se référaient au pape, nouvel écologiste …) alors, n’est il pas temps de donner des crédits à ces énergies renouvelables comme nous l’avons fait dans les années 70 pour le nucléaire et assurer l’approvisionnement électrique du pays ?

        Nous n’aurons pas d’autres choix d’ici 10 / 20 / ou 30 ans dans ce monde trop instable, aucune règle n’est sure …

        Enfin pour ceux qui veulent encore y croire et qui n’ont pas prévu leur lecture d’été, je vous propose de passer vos soirées d’été avec Naomi Klein pour 25€ seulement …

        http://www.actes-sud.fr/naomi-klein-tout-peut-changer

        1. Bernard Pinon
          07/07/2015 à 18:17

          Il faut de toute façon des lignes et des pylônes pour transporter l’électricité, de quelque forme soit elle.
          Quant AU crédit à donner aux énergies renouvelables, je pense que les promoteurs en bénéficient largement (gros bénéfices), car LES crédits ponctionnés sur chaque facture EDF par le biais de la CSPE ont quand même rapportés en 2014 : 6 300 000 000 € (jolie somme), ces chiffres sont ceux donnés par EDF (au même titre que ceux avancés sur la consommation française).
          OK pour le changement mais pas n’importe comment (au fait la Chine demande des délais de plus de 30 ans pour envisager un éventuel changement de sa politique environnementale…).
          Quant à la montée des températures, le GIEC déclare qu’il n’y a pas d’augmentation depuis 18 ans… et que la plaque antartique aurait tendance à augmenter, mais qui croire ?

          Pour info, je ne suis ni vert ni écolo, (surtout pas au sens politique), mais j’estime mes gestes quotidiens en accord avec la nature

          1. Tophe
            07/07/2015 à 20:50

            Toujours pour élever le débat et avoir une vision plus large des possibilités de l’éolien,

            ci joint une vidéo ou l’on voit un investissement vertueux, citoyen, démocratique et participatif .

          2. Bernard Pinon
            07/07/2015 à 21:21

            Quelle jolie propagande de la part du ministère de l’écologie.

            mais la participation de tous les français à hauteur de 6,3 milliards d’euros au titre de la CSPE est pour moi suffisamment exorbitante pour que je ne mette pas 1€ dans des projets auxquels je ne crois pas. C’est d’ailleurs étrange que personne ne réponde sur ce sujet.

            Je pense toujours que d’autres solutions sont possibles et moins coûteuses (1 éolienne vaut environ 4millions d ‘€) alors…

  2. Tophe
    20/06/2015 à 15:39

    Si ces éoliennes doivent être dressées ailleurs, où alors?
    Là où ça s’y prête. Avec du bon sens! Et d’abord faire encore plus d’économies d’énergie. D’autres sources d’énergie sont à l’étude, comme le gaz de schiste.

    Auriez-vous une préférence au final pour une autre forme de production énergétique?
    Mais toutes les formes ont leur intérêt! Il faut une mixité énergétique. Surtout, raisonnons long terme, en pensant à ce que nous laisserons à nos enfants.

    Madame Loiseau essaie de sortir de cet interview par une tirade sur l’écologie « raisonnons long terme, en pensant à ce que nous laisserons à nos enfants » alors qu’a la réponse précédente elle cite « D’autres sources d’énergie sont à l’étude, comme le gaz de schiste. » …

    Si cette pauvre dame n’a pas les moyens intellectuels de vérifier les effets désastreux de cette énergie en Amérique du nord, peux t’on lui suggérer d’aller y faire un tour pour ses prochaines vacances ?

    A moins que la mauvaise foi soit responsable de ce manque de discernement …

    1. bernard Pinon
      23/06/2015 à 16:06

      l’insulte se retourne souvent contre celui qui la profère(message de TOPHE). On peut ne pas être en accord avec l’opinion d’un interlocuteur sans pour autant lui manquer de respect.
      Quant aux éoliennes pour l’instant elles ne sont pas utiles en France : la France a une production de548.8 TWH et une consommation de 490TWH soit une surproduction de 58.8TWH et l’éolien ne représente que 16.2TWH (soit2.95%).
      il existe des éoliennes sur axe vertical (de type Darrieus) qui fonctionnent quelque soient la direction et la vitesse du vent (installées dans les piliers de la Tour Eiffel ou comme à La Ciotat) mais qui sont moins intéressantes pour les gros promoteurs. On peut aussi parler des îles solaires qui s’orientent en fonction de l’heure de la journée (lac de Neufchatel en Suisse ou zones équatoriales ou certains pays du moyen Orient).
      des solutions sont possibles, mais pas telles qu’on nous les imposent dans la région la moins venteuse de France (actuellement chez moi le vent est de 10kmh, donc une éolienne ne démarre pas)
      Se promener au pied d’une éolienne est interdit et dangereux (dixit les panneaux disposés près des engins).
      le ratio CO2 est plus important sur une éolienne que pour le nucléaire (sur la durée d’utilisation).
      Quand on nous parle d’emplois créés (argument souvent utilisé par les promoteurs) il faut savoir que l’un des plus grands constructeurs d’éoliennes au monde a licencié sur 2ans 5335 personnes.
      Et que dire de la CSPE (sur votre facture EDF) qui contribue au financement de l’énergie renouvelable et qui a rapportée 6 300 000 000 € en 2014 (qui va d’ailleurs augmenter en 2015 de près de 20%…).
      Alors évoluer oui, mais pas à n’importe quel prix.
      Et surtout ne me parles pas des centrales à charbon : j’ai vécu 50 ans dans le nord au milieu des mines et mon père, lui même mineur de fond en est mort, donc je connais.
      Un dernier mot pour dire que je respecte beaucoup Mme LOISEAU et le courage dont elle a toujours fait preuve depuis tant d’années.

  3. Mourey
    19/06/2015 à 09:46

    Tout est relatif car personnellement je ne trouve rien de plus beau que quelques éoliennes dans un beau paysage. Cela représente la modernité et l’élégance, l’harmonie de l’homme avec la nature dont il tire sans violence une énergie douce, dont la matière première est gratuite et inépuisable. Je vais visiter les champs d’éoliennes et n’ai qu’un regret de ne pas en avoir près de chez moi pour les admirer de ma fenêtre. Merci à vous Eric

    1. NAUDET
      19/06/2015 à 18:25

      L’harmonie de l’homme avec la nature dont il tire sans violence une énergie douce. Cette belle phrase n’est pas du goût de ceux qui habitent à 500 m d’une éolienne, ni de l’avis de l’Académie de médecine qui préconise une distance d’éloignement d’au moins 1000m en raison des infra-sons produits. Il est vrai que politiques et médias sont insensibles à ce genre d’avis autorisés.
      Quant à l’absence de violence, il faudrait en convaincre les oiseaux tués par les pales.
      Les Américains ont le courage d’utiliser dans leurs évaluations de projets éoliens l’unité suivante: nombre d’oiseaux tués par MW éolien et par an. En Californie, les oiseaux sont ramassés tôt le matin avant l’arrivée des touristes. Il est vrai qu’en Bourgogne les renards font le travail la nuit.

      1. MOUREY Eric
        20/06/2015 à 08:10

        Pourtant je me suis déplacé aux pieds d’éoliennes et le bruit est parfaitement acceptable !
        Nettement moins important que de nombreuses autres nuisances sonores tels que les routes, camions, motos, et même voies ferrées sans parler bien sûr des avions, petits, moyens et grands aéroports … Mais pour calmer les esprits je suis d’accord qu’une distance raisonnable de 1000 m devrait être imposée et respectée. Il faut des parcs moyens moins de 10 éoliennes, citoyens avec une participation citoyenne et dans des endroits assez éloignés d’habitation (1 km me semble raisonnable). Et comme tout projet technologique impactant (et ils sont nombreux) la moins value immobilière devrait être compensée. Maintenant quand il faut choisir pour avoir à 1km de chez soi des éoliennes, une usine chimique, des puits de gaz de schiste, une mine de charbon ou une centrale nucléaire, mon choix se ferait sans hésitation sur les premières … Eric

    2. Tehessef
      21/06/2015 à 22:25

       » Je vais visiter les champs d’éoliennes et n’ai qu’un regret de ne pas en avoir près de chez moi pour les admirer de ma fenêtre. »26GSQU

      A prendre au 2éme degré, je présume…

      Mais, c’est vrai, c’est bien d’admirer une des plus belles escroqueries du siècle.

      Au fait…Il touche combien le propriétaire qui accepte l’installation d’une de ces choses inutiles et néfaste sur ses terres?? 4000 ou 5000E/an

  4. Alain Stant
    12/06/2015 à 21:33

    Le patrimoine touristique français est en train de partir en fumée. Pas une commune qui ne soit touchée. Quel paradoxe : il n’est pas rare de trouver de belles affiches pour la promotion de l’écologie qui présentent de suberbes paysages vierges et pérservés , mais le resultat est tout autre avec ces nouvelles zones industrielles rurales appelées par les promoteurs « fermes éoliennes » qui polluent nos sous-sols, massacrent nos oiseaux, sèment la zizanie et l’injustice dans nos villages, et surtout cerise sur le gateau coûtent un bras aux aux contribuables…. oui oui, l’éolien est parfaitement subventionné par l’état c ‘est a dire par tout citoyen via sa facture d’elecricité le plus souvent à son insu. Quid de cette ligne qui ne cesse d’augmenter chaque année, La CSPE ??? Eh bien renseignez-vous et vous ne serez pas déçus !!!! Ne laissons pas faire le massacre de nos paysages et engageons-nous en faveur des écomomies d’energie et du develloppement des energies nouvelles de proximité, non industrielle.

    1. varne
      05/07/2015 à 15:58

      « développement des énergies nouvelles de proximité, non industrielle »
      Oui lesquelles????
      Développez svp

  5. Patoche58
    10/06/2015 à 14:27

    Dire que l’éolien est écologique est une grosse erreur… Que se passe t’il lorsqu’il n’y a pas de vent ? Et bien il faut une autre source d’énergie pour alimenter la population car les français ne s’arrêtent pas de consommer lorsque le vent disparaît… Il faut donc des sources polluantes pour pallier les caprices du vent. Et par ailleurs dire que l’éolien n’est pas subventionné est une autre grosse erreur. Regardez bien votre facture EDF, vous verrez une taxe CSPE…
    Eolien = enrichissement d’industriels non français la plupart du temps aux frais du contribuable français qui perd ses paysages, sa qualité de vie… et qui gagne nuisances de toutes sortes sans création d’emploi.
    Eolien = un scandale incroyable que l’on fait avaler aux contribuables

    1. 16/06/2015 à 12:11

      Ne jetons pas l’éolien avec l’eau du bain! ce n’est pas parce que le vent ne souffle pas 24h/24 que nous sommes condamnés à maintenir la production d’énergies polluantes ! Au XIXe siècle un certain nombre de meuniers de l’Auxois possédaient un moulin à eau ET un moulin à vent…
      Il faut, tout à la fois, éduquer à l’économie, diversifier les sources, décentraliser la distribution et trouver des solutions locales à taille humaine.
      Et tout ça relève grandement du politique. Hélas…

    2. MOUREY Eric
      19/06/2015 à 10:03

      Ce qui coûte cher en vrai c’est la mise en sécurité de nos centrales nucléaires vieillissantes. Nos centrales vieillissent à grande vitesse et les risques se multiplient, nous n’avons plus les moyens de construire des centrales nucléaires plus sûres (exemple EPR qui n’est même pas plus sûr). Les coûts de maintenance et de d’élimination des déchets n’ont pas été intégrés et elles ont été largement subventionnées par nos impôts (car n’oublions pas qu’elles fournissent le matériau fissible de nos bombes nucléaires). Quelle tristesse de ce manque de conscience des risques que nous prenons qui augmentent chaque jour et de l’héritage que nous laissons à nos enfants. Alors pour en sortir cela vaut bien de recouvrir nos campagnes d’éoliennes élancées vers le ciel dans leur beauté douce. Cordialement Eric

      1. NAUDET
        19/06/2015 à 17:57

        ma vie professionnelle ‘est passée en partie à calculer, contrôler, comparer les coûts de production de l’électricité en France et à l’étranger. Les coûts du démantèlement et des déchets nucléaires sont pris en compte depuis 45 ans dans le coût du kWh en France comme à l’étranger. les provisions à cet effet sont incluses dans votre facture d’électricité. Il en est de même du surcoût dû aux énergies renouvelables, qui sont incluses pour environ 80% dans la taxe CSPE figurant dans cette même facture.

        1. MOUREY Eric
          20/06/2015 à 08:00

          Alors aucun problème pour démanteler les centrales nucléaires avant la catastrophe et une accumulation de déchets incontrôlables.
          Maintenant ce qui est intéressant et important c’est de connaître :
          – 1 le montant des provisions faites pour ces missions
          – 2 où sont-elles placées ?
          Si c’est sur le budget de l’Etat je serai très surpris car en tant que haut fonctionnaire je n’ai jamais vu ce chapitre dans les PAP ou RAP du ministre des finances. En effet l’important n’est pas la création d’une ligne budgétaire « factice » qui ne représente pas la réalité et les sommes nécessaires à la mission, mais bien la mobilisation d’une somme réaliste qui si elle existait en tant que telle serait affichée clairement. Lorsque vous me montrerez la ligne budgétaire et son montant accumulé depuis 45 années, alors je pourrais vous croire. Aussi votre remarque m’étonne. Eric

        2. varne
          05/07/2015 à 16:34

          Le cout CSPE de l’éolien est compris entre 4 et 8 € par an pour un ménage qui consomme entre 2500 et 5000 Kwh par an.
          Vous dites « Les coûts du démantèlement et des déchets nucléaires sont pris en compte depuis 45 ans dans le coût du kWh en France comme à l’étranger »

          Jolie fable! puisque à ce jour on a pas encore fini de démanteler Brenilis dès lors comment affirmer que l’on maitrise le cout du démantèlement que l’on ne sait pas faire?
          Quand au cout des déchets merci de nous indiquer vos sources, la aussi vous affabulez, aucune loi de finance ne fait état de provisions pour le traitements des déchets que l’on stocke depuis des décennies et pour des décennies, bel héritage pour les générations futures! Évidement il ne fait aucun doute qu’un centre d’enfouissement en région Bourgogne favoriserait le tourisme… Çà aurait de la gueule en Bourgogne Gaz de schistes + stockage de déchets nucléaires!!

  6. 08/06/2015 à 12:15

    Sans doute que Mme Loiseau est parfaitement cohérente à parler tourisme et gastronomie autant sur le sujet de l’énergie beaucoup de choses inexactes sont écrites! Un médecin allemand à demandé à l’AG des médecins de poursuivre et intensifier les travaux de recherches sur l’éolien tout en encourageant à développer les énergies renouvelables. Très loin d’une demande d’abandon. Les éoliennes situés le long de l’A31 sont en Champagne-Ardenne et non en Bourgogne. L’éolien n’est pas subventionné ce sont des investisseurs privés avec un prix d’achat garanti qui revient à 4€ par foyer et par an. Les éoliennes fournissent une partie de l’électricité consommée en Bourgogne, le reste étant importé! Les chiffres du tourisme en région sont en hausse malgré les éoliennes, faudrait-il alors aussi supprimer le TGV, les autoroutes…Si l’on veut des touristes il faut un peu de courant!!!

    1. Alain Stant
      12/06/2015 à 22:00

      4 euros par an et par foyer !!! ,Je vous conseille de ne pas oublier de mettre vos lunettes lorsque que vous recevrez votre prochaine facture d’éléctricité ! Il y a une petite ligne discrète qui ne cesse pourtant d’augmenter chaque année, LA CSPE… « Contribution au service public pour l’electricité » jolie formule utilisée entre autre pour cacher la réalité des subventions , via cette taxe, que l’Etat accorde à l’industrie éolienne et à ses lobbies en lui rachetant le KW/ h à prix élevé. Dans la farce éolienne le dindon, qui est-ce ? Vous, moi et tous les citoyens honnêtes qui payent consienceusement leur facture chaque mois ?? !!! Ne nous laissons pas manipuler !!

      1. Gatekeeper
        19/06/2015 à 18:51

        L’état ne subventionne pas effectivement les aérogénérateurs, il rachète juste le KWH 4 fois plus cher via EDF qu’aux autres types de production électrique.

        Ca motive…

        1. varne
          05/07/2015 à 16:01

          « il rachète juste le KWH 4 fois plus cher via EDF qu’aux autres types de production électrique »
          Ah bon??

          Citez vos sources svp, sinon pas crédible

    2. Tehessef
      14/06/2015 à 22:11

      Rarement lu autant d’ânerie en si peu de lignes.
      L’éolien est une escroquerie.
      En hiver, par grand froid, quand nous avons besoin d’énergie, les éoliennes sont paralysées, ces sales bêtes fournissent de l’énergie quand on n’en a pas besoin et aspirent le peu d’argent qui reste dans nos porte-monnaie.
      http://reinformation.tv/energie-eolienne-grande-escroquerie/

      1. varne
        05/07/2015 à 15:53

        Parce que reinfo tv n’en diffuse pas des âneries? Et des âneries au relents de l’extrême droite de surcroit!

  7. LeSybarite
    06/06/2015 à 18:08

    J’avais l’habitude avec des amis d’aller déjeuner deux à quatre fois par an à La Côte d’Or. Je suis donc consterné –mais pas vraiment surpris– par la réaction de Mme Loiseau. Toutefois, je suis ravi d’avoir vecu assez longtemps pour entendre que nous devrions recourir au gaz de shiste plutôt qu’aux éoliennesj. Des âneries de ce gabarit, je ne croyais pas pouvoir en entendre de mon vivant.

    A l’avenir, j’irai déjeuner ailleurs !

    1. Gatekeeper
      19/06/2015 à 18:47

      Madama Loiseau ne se cache pas derrière l’anonymat d’un alias, elle, cher Sybarite.
      Vos propos étant de facto invérifiables, vous me faites l’effet d’un fantoche et d’un prétentieux.
      Ne retournez pas déjeuner au Relais… mais y êtes vous jamais allé !!!

      1. varne
        05/07/2015 à 16:11

        Ah parce que « Gatekeeper » est votre nom??

  8. COUSIN
    06/06/2015 à 16:42

    La Bourgogne est une terre de vignes, de gastrnomie et de magnifiques paysages…. Le nombre des touristes étrangers ne cessent de progresser. Si ces éoliennes sont dressées, c’est une catastrophe programmée !!! Décidement mon pauvre pays marche sur la tête.
    UNISSONS-NOUS POUR DIRE NON AUX EOLIENNES !!!

    1. varne
      05/07/2015 à 16:17

      Le tourisme c’est des déplacements utilisant du pétrole, ils seront ou les touristes dans 30 ans lorsque l’on se battra pour les dernière gouttes qui seront plus cher que du caviard?

      Bon, il est vrai qu’une solution existe, les gaz de schistes qui visiblement semblent avoir l’aval de madame Loiseau et par chance il y en a en Bourgogne, exploitons le et là « bonsoir » le tourisme!!

  9. 06/06/2015 à 10:58

    Ce qui est hypocrite c’est d’affirmer haut et fort l’objectif d’installer 600 engins en Bourgogne.
    Hors actuellement avec les installations réalisées, celles en cours d’examen et celles projetées uniquement en Côte d’Or c’est une forêt de plus de 420 mas qui seront élevés…
    Ce ne sont donc pas 600 machines qui sont projetées, mais plus de 1600 pour toute la Bourgogne, à moins que l’EGALITE ne soit qu’un vain mot.
    Pire encore, et ce n’est qu’une hypothèse, certaines parties rurales du territoire sont-elles appelées à devenir de vulgaire zones industrielles?
    Même le cours supérieur de la mythique Seine devient un glacis de piques en mains de financiers qui r^vent de la transformer et de la polluer à l’image de ce qui se passe jusqu’à son embouchure.

  10. philippe
    05/06/2015 à 19:28

    Mme Loiseau ne consomme-t-elle pas un peu d’électricité dans son établissement ? N’Est-ce pas un peu hypocrite de vouloir que la Bourgogne consomme tranquillement de l’électricité tout en plaçant dans d’autres régions la production et les nuisances qui vont avec ? Est-elle prête à ce que l’on installe une centrale nucléaire ou même une centrale thermique derrière son hôtel ?

    1. 19/06/2015 à 15:13

      Bravo Dominique , L’industrie éolienne est une industrie médiocre et archaique, qui, avec un rendement de 20% fait jeu égal avec les feux de cheminée de nos ancêtres du néolithique …
      Zéro progrès technologique , un désastre humain et culturel , il est temps de dire non à cette »écologie superficielle » que vient de dénoncer le Pape François, dans son encyclique !!!!!!!
      A ce sujet , je conseille vivement la lecture du châpitre consacré à L’écologie Culturelle (page 111 de l’encyclique) ou il est question de préservation des richesses culturelles de l’humanité.
      L’industrie Eolienne actuelle n’est qu’une bulle spéculative , il est grand temps de la démanteler, pour
      passer à des énergies renouvelables réellement efficaces.

      1. varne
        05/07/2015 à 14:11

        « passer à des énergies renouvelables réellement efficaces »

        Oui ok lesquelles?????

        Le blabla ça suffit!

        1. Mourey
          05/07/2015 à 15:19

          Les énergies renouvelables efficaces ont les connait elles le sont toutes il suffit de mettre autant de moyen que ceux qu’on a mis dans le nucléaire et le pétrole. Autrement attendons donc tranquillement sans bla-bla le prochain accident nucléaire ou le dérèglement climatique … Cela sera beaucoup plus agréable que ces horribles éoliennes. Et tout le monde continuera d’aller dans des restaurants à la vue tellement belle et dont  » le plus grand nombre » profite comme des radiations et des canicules d’ailleurs …

  11. 05/06/2015 à 08:29

    En matière de mixité énergétique l’éolienne est, si j’ose dire, l’arbre qui cache la forêt. Pour exemple, l’Etat, dans sa grande schizophrénie, inonde nos paysages d’éoliennes et simultanément subventionne à tour de bras la destruction de centaines de moulins et de leurs seuils au vague motif de la continuité écologique alors même que ceux-ci représentent un potentiel de production hydroélectrique qui n’a rien d’anecdotique.

  12. Chacha21
    04/06/2015 à 18:41

    Elle a raison, Madame Loiseau. Quelle incohérence ! Vouloir installer des éoliennes partout et en même temps inciter au développement touristique, avec des acteurs professionnels comme Mme Loiseau, qui craignent de voir leur patrimoine s’envoler avec les pales de ces monstres (comme il n’y a pas de vent, les éoliennes font plus de 180 m de haut !). . Bien sûr qu’il faut instaurer d’autres formes d’énergie alternative, mais pas au détriment de paysages qui font notre richesse. Où nos politiques ont-ils la tête ? Auxois, Morvan, réveillons-nous, vite ! Politiques et technocrates, écoutez-nous !

Laisser un commentaire