Belles escapades gourmandes dans l’Yonne

L’Yonne est peut-être le plus gourmand des quatre départements de la Bourgogne. C’est en tout cas la sensation que l’on éprouve à la lecture de l’abondante sélection de notre « glouton » chroniqueur Gauthier Pajona qui, il est vrai, évolue sur ses terres. Y’a du jarret de veau dans l’air…

yonne

Par Gauthier Pajona– Illustration: Bernard Deubelbeiss
Sélection publiée dans le Bourgogne Magazine en vente actuellement

La Halle (Villeneuve-sur-Yonne)

Pas besoin d’aller loin au sortir du marché pour bien déjeuner. Philippe est là, derrière l’imposant comptoir en bois, tandis que Noëlle œuvre avec discrétion et efficacité, au service d’une cuisine faite maison. On avoue tout de go notre faible pour son colin sauce normande, ainsi que pour la tête de veau du vendredi.
Le vigneron saint-brisien Philippe Defrance s’invite dans votre verre. Quant à la terrasse, elle fait la fierté du patron : c’est lui qui l’a montée ! (menu à 14 euros)
27 rue du Commerce, 89500 Villeneuve-sur-Yonne – 09.65.22.20.81

La Codalie (Passy)

Agnès et Pascal ont du cœur à l’ouvrage. Dans ce village de 320 habitants, ils tiennent ce lieu de vie, musicale certains soirs. Ça bosse en cuisine et l’on va se régaler d’un joli buffet d’entrée maison, d’un onglet-échalotes accompagné de VRAIES frites. Pascal tient le rôle de sommelier avec compétence, et saura vous faire découvrir un p’tit quelque chose. Et vendredi prochain… ce sera folklore breton. Alors, elle est pas belle la vie à Passy ?
5 Grande-Rue, 89510 Passy – 03.86.87.05.32

Café-hôtel Le Chemin de fer (Sens)

Bienvenue chez Francis Blanche, non je ne plaisante pas. La gouaille et l’authenticité de ce beau personnage l’ont fait devenir copain avec Jean-Luc Petitrenaud. L’ambiance est assurée dès l’ouverture et met le voyageur en joie. Chaque début de mois, on se régale de chou farci, et le reste du temps… au gré de son humeur gourmande, et de ses blagues à deux balles. Mais oui, elles sont bonnes tes frites, Francis. Au casse-croûte, pour accompagner l’aligoté de Philippe Defrance, c’est un must sénonais !
7 avenue de la Gare, 89100 Sens – 03.86.65.10.27

Le Cheval blanc (Parly)

Tandis que le Tholon, ici à sa source, commence à gazouiller ; Dame Danièle ouvre les volets de cette belle antre campagnarde. Elle n’oublie jamais la cuisine de son pays natal, l’ïle Bourbon, et l’on s’y régale de rougail de saucisse et massalé de coq. Juste avant de reprendre la route… un rhum arrangé semble de circonstance (chut ! pas un mot aux bleus !)
1 place Alfred-Puchot, 89240 Parly – 03.86.44.20.16

Le Plat d’étain (Sens)

Il flotte une belle ambiance dans le bistrot du sieur Bruno, juste derrière le marché couvert : en terrasse ou au comptoir, l’on s’y sent bien. Bruno aime faire découvrir quelques jolis nectars bourguignons, l’épineuil de chez Gruhier, un étonnant saint-véran…Le midi, petite formule restauration. Un endroit idoine pour patienter les vendredis et samedis estivaux, avant la magnifique illumination nocturne de la cathédrale Saint-Etienne.
19 rue du Plat-d’Étain, 89100 Sens – 03.86.64.34.16

Au Coup d’frein (Tannerre-en-Puisaye)

Ici, c’est théâtral. Au mur, l’almanach des postes de 1945, au comptoir les agriculteurs locaux. Dehors le jardinet est impeccable, tandis que non loin, susurre le Branlin, un ru local. Une cuisine simple pour le déjeuner : crudités, puis saucisse-haricot. (premier menu : 17 euros, et pension)
Rue Saint-Blaise, 89350 Tannerre-en-Puisaye – 03.86.45.44.98

L’étape d’Esnon (Esnon)

Au mur, l’assiette en faïence giennoise l’atteste : pour plaider sa cause un avocat met sa robe, une femme l’enlève… Alors ! Entre route et canal de Bourgogne, le ton est donné pour le déjeuner : sardines à l’huile ou salade de tomates, puis sauté de porc. A moins que vous ne préfériez une friture d’éperlan puis une tête de veau. Garez-vous, ou accostez, histoire de faire étape!
20 Grande-Rue, 89210 Esnon – 03.86.56.19.23

Le Fontenoy (Fontenoy)

Au cœur de la Puisaye, Marion Lecœur ne voulait pas que ferme le bistrot de son petit village. Alors… elle l’a repris. La terrasse est fleurie, la déco chinée dans des brocantes. A table, une cuisine maison (tous les jeudis : tête de veau) qui appelle à revenir, ou à dormir ici. De belles petites chambrettes sans TV : bravo Marion !
34 rue Principale, 89520 Fontenoy – 03.86.44.00.84

Le Lion d’or (Toucy)

Eté comme hiver, la terrasse attend les visiteurs du marché du samedi. Le mâcon des caves d’Azé est prisé des habitués, qui s’y retouvent le samedi vers 11 heures. D’ailleurs, comme l’atteste sieur Jean, l’œil pétillant : « Le blanc, ça tient le poil frais. » Alors…
37 rue Lucile-Cormier, 89130 Toucy – 03.86.44.00.76

Chez Anne-Marie (Saint-Léger-Vauban)

Un musée bistrotier dans son jus d’antan, tenu avec sourire et gentillesse par cette dame aux quatre-vingts printemps. Si vous passez par le Morvan, l’étape semble indispensable, humainement parlant !
1 rue de l’Eglise, 89630 Saint-Léger-Vauban – 03.86.32.22.47

Chez Joëlle (Saint-Martin-du-Tertre)

On applaudit des deux mains cette belle dame de la cuisine sénonaise pour sa ténacité. Le buffet d’entrée maison (carottes râpées, céleri rémoulade…) est appétissant. Ensuite la tête de veau est un classique de la maison, tout comme les colombos, souvenirs de sa vie passée sous le soleil des Antilles. En dessert, la tarte aux fruits de saison semble une jolie conclusion sur cette belle terrasse, où la quiétude a donné rendez-vous.
3, place du 19-Mai-1962, 89100 Saint-Martin-du-Tertre – 03.86.66.33.57

L’Escale 87 (Villeblevin)

Cette belle auberge de bord de route propose une terrasse calme et paisible. Aux fourneaux, cela fait plus de vingt ans que le sérieux et discret Gilles Denis régale ses clients ; terrine d’artichaut, sole meunière, crêpes flambées. L’an passé avec son épouse, ils ont reçu une toque au guide Gault-Millau. On se demande pourquoi le Michelin les ignore, pas nous !
RN6, Le Petit-Villeblevin, 89340 Villeblevin – 03.86.66.42.56

L’Auberge du moulin (Sainte-Vertu)

Au bout d’un coin de l’Yonne et d’un bras du Serein, la terrasse vous tend les bras, et la salle aussi. Monsieur est vigneron et madame en cuisine. Quelques concerts en fin de semaine. Les parents peuvent ici siroter leur kir, pendant que les enfants jouent dehors tranquillement. Goûtez donc les cromesquis d’escargots pour commencer. Un bel endroit avec chambre.
1 rue du Moulin, 89310 Sainte-Vertu – 03.86.75.95.33

Le Bar de l’Hôtel de Ville (Avallon)

Jérôme Sureau tient l’endroit avec force conviction. Comme chaque semaine, mercredi et samedi, il se rendra au marché, retrouver Laurin primeur, ou le truculent fromager Sylvain Crégut. Samedi, c’est aussi le jour du vrai hamburger accompagné de frites maison. Ça vous dit ? Nous aussi !
15 place du Général De Gaulle, 89200 Avallon – 03.86.34.16.89

Le Soufflot (Irancy)

L’unique bistrot de cette commune qui accueillera la grande Saint-Vincent bourguignonne en 2016. L’ambiance y est aussi conviviale que vineuse, entre les crus de Benoît Cantin, Franck Givaudin ou William Chariat. La table y est de qualité sous l’égide du chef Roland, un habitué de la rubrique culianire « cordon bleu » sur France bleu Auxerre. (premier menu : 26 euros)
33 rue Soufflot, 89290 Irancy – 03.86.42.39.00

Les Hirondelles (Thizy)

Quelle vue sur la vallée, en pénétrant chez Dominique et Nathalie ! Et puisque cela sent bon la cuisine du jour… attablons-nous, à l’ombre du majestueux château pour goûter un délicieux bœuf bourguignon. Ah ! vous êtes à vélo. Prenez garde, après ça monte !
1 rue Pierre-Burlot, 89420 Thizy – 03.86.32.08.57

Bar-restaurant du Canal (Migennes)

Après le tour du beau marché du jeudi, attablez-vous donc ici un instant, pour goûter un verre de chablis, accompagné du saucisson sec maison fabriqué par le patron. Oui, du vrai saucisson, assaisonné et fabriqué avec un poussoir. Allez, encore une petite rondelle, au cœur de la cité cheminote icaunaise, le long du canal de Bourgogne.
58 rue Pierre-et-Marie-Curie, 89400 Migennes – 03.86.80.17.30

Sol Algarve (Etigny)

A la sortie de la gare, cette petite maison au cadre rafraîchi vient de rouvrir. Menu de produits frais à 14 euros, autour de beignet de poisson, poulet grillé, et l’indispensable bacalao (morue) déclinée selon l’humeur gourmande de la chef. En salle, c’est Anne-Sophie, tout sourire, qui vous conseillera pour le vinho verde !
2 avenue de la Gare, Etigny – 03.86.97.11.05

L’Auberge des sources (Druyes-les-Belles-Fontaines)

Il avait envie de retrouver son métier Laurent. Alors au printemps, avec son épouse, ils ont repris cette auberge, au cœur de ce joli village icaunais. Depuis le succès ne s’est pas démenti, les clients se régalant avec le filet de bœuf charolais, sauce à l’irancy, ou la dorade royale au jus iodé, et crème de chou-fleur… entre autres ! (premier menu : 18 euros, et avec terrasse s’il vous plaît !)
4 place Jean-Bertin, 89560 Druyes-les-Belles-Fontaines – 03.86.41.55.14

L’Imprévu (Vulaines)

Chut, on passe la frontière de 3 km pour découvrir cet étonnant endroit que m’a indiqué le truculent cuisinier de «Top chef» Christian Constant. De jolis vins au verre (dont parfois du volnay) et de la vraie cuisine, dans un décor des plus tendance. Le jarret de veau confit aux petits légumes printaniers m’avait bien plu. Et là encore… une terrasse. Alors, déroutons-nous vers l’Aube si proche ! Menu : 17 euros, service aimable.
30, route départementale 660, 10160 Vulaines – 03.25.73.32.13

2 thoughts on “Belles escapades gourmandes dans l’Yonne

  1. Rollet
    16/09/2014 à 21:59

    Dommage d’éclipser totalement le tonnerrois de votre liste!

    1. Dominique Bruillot
      17/09/2014 à 10:24

      Gauthier Pajona, chroniqueur gourmand de la revue Bourgogne Magazine met son nez dans toutes les bonnes cuisines. Il connaît donc bien le Tonnerrois et y reviendra très vite. Même le plus bouillonnant des gourmands n’a pas le don d’ubiquité.

Laisser un commentaire