Semur-en-Auxois, la destination glamour de Femmes en Bourgogne

Glamour, la Côte-d’Or ? Une évidence à en lire la proposition que vous fait chaque saison la revue Femmes en Bourgogne, pour des escapades aussi romantiques qu’enrichissantes et gourmandes. Première destination, et pas des moindres : Semur-en-Auxois.

Par Julie Letourneur pour Femmes en Bourgogne
En partenariat avec Côte-d’Or tourisme

Photo OT Semur-en-Auxois

Photo OT Semur-en-Auxois

Entre patrimoine et nature, le Sinémurien ne manque pas d’attraits. Depuis Dijon, une heure suffit pour rejoindre Semur-en-Auxois par une route qui enchante et dont les premiers paysages donnent le ton en  longeant le canal de Bourgogne d’abord, avant de plonger dans la verdure. Une fois sur place, le patrimoine convainc que Semur-en-Auxois a beaucoup à révéler.

Etape 1 : Semur, médiévale et numérique

Nichée sur un plateau de granit rose, Semur-en-Auxois se dresse fièrement. Riche d’une histoire qui commence à l’époque médiévale, on s’y promène avec le sentiment de remonter le temps. Pas moins de six anciennes portes permettent de mesurer l’importance des fortifications et de faire le lien entre le bourg Notre-Dame et les différents quartiers.

Main dans la main, on s’arrête pour admirer les quatre tours du donjon reconstruit au XIIIe siècle. Pendant la balade, Monsieur ne manquera pas de vous photographier devant les nombreux ponts et escaliers de la ville, qui contribuent pleinement à son charme. Le bateau-lavoir, le logis du Roy et quelques puits joliment conservés vous intrigueront, mais l’étape immanquable reste la collégiale Notre-Dame. Construite entre 1220 et la Renaissance, elle impressionne tant par sa majesté extérieure que par ses vitraux ou son orgue. Pour profiter encore davantage de la ville, l’office de tourisme proposer dès juin un visioguide. Soit une vingtaine d’étapes historiques à découvrir en version numérique !

Photo OT de Semur-en-Auxois

Photo OT de Semur-en-Auxois

Etape 2 : Bilal au musée municipal

Les amateurs d’art feront ensuite escale au musée municipal. Quelques œuvres valent le détour, tel le Génie de la Liberté d’Augustin Dumont, original de la sculpture qui servit à réaliser celle qui orne la place de la Bastille à Paris ; si Madame préfère l’art pictural, les œuvres de Jean-Baptiste Camille Corot devraient la satisfaire. Son Semur, soleil couchant annonçait le travail à venir des impressionnistes. Dans un autre registre, le musée accueille dès avril une exposition dédiée à la BD, qui a même reçu la visite du célèbre Enki Bilal le 30 avril.
3 rue Jean-Jacques-Collenot, 21140 Semur-en-Auxois.

Photo Musée de Semur-en-Auxois

Photo Musée de Semur-en-Auxois

Etape 3 : Bucolique promenade le long de l’Armançon

Difficile de faire plus romantique qu’une promenade en amoureux au bord de l’eau, avec sur la rivière les reflets du ciel bleu et de la nature environnante. En contrebas, l’Armançon entoure la vilIe. On peut ici ou là pique-niquer, ou simplement flâner au fil de l’eau, avant de repartir découvrir les environs.

Photo OT de Semur-en-Auxois

Photo OT de Semur-en-Auxois

Etape 4 : Une pause chez alexandre

Si le temps ne se prête pas à la promenade, rien ne vaut la douceur d’un chocolat chaud et de quelques viennoiseries pour réchauffer le cœur et l’ambiance. Le thé et le café sauront aussi vous réconforter de ne pas pouvoir profiter de l’extérieur.
Pâtisserie Alexandre, 1 rue de la Liberté, 21140 Semur-en-Auxois.

Etape 5 : Des jardins et des châteaux

Entre les deux, mon cœur balance : d’un côté, le château de Bourbilly (1379), à Vic-de-Chassenay, de l’autre, le château de Lantilly (1709). Un grand parc pour l’un, un jardin magnifiquement aménagé pour l’autre. Deux styles, deux époques, deux visions de la verdure mais un même plaisir : celui de s’immerger dans l’histoire de la région, de préférence à la fin du printemps ou au début de l’été.

Photo DR

Photo DR

Biscuits-MistralEtape 6 : les fameux biscuits Mistral

Historique, réputée, illustre dans la région, la biscuiterie Mistral ouvre ses portes aux curieux qui s’y arrêtent. Outre la boutique, qui réjouira tous les gourmands, on peut visiter l’unité de production, à condition d’avoir anticipé sa venue, car les jours de fabrication peuvent varier. Une fois fixée, la visite est gratuite et s’achève par une dégustation !
4 route de Dijon, 21140 Semur-en-
Auxois.

Etape 7 : à la table de Margot

Installé dans une maison bourguignonne traditionnelle, le restaurant de la Tour Margot propose aussi bien les classiques régionaux, comme les œufs en meurette, que des plats plus exotiques, comme les brochettes de gambas et noix de Saint-Jacques à la sauce aux agrumes. La présentation invite à savourer ces plats colorés et élégants.La Tour Margot, 58 rue de Paris, 21140 Semur-en-Auxois.

Photo DR

Photo DR

Etape 8 : Côte-d’Or, l’hôtel bien nommé

Haut standing au rendez-vous dans cet hôtel intime qui ne compte que 17 chambres. À la fois simples et raffinés, le service et la décoration remportent tous les suffrages. Ce 3 étoiles se révèle ainsi être un parfait nid douillet pour amoureux en goguette.
Hôtel de la Côte-d’Or, 1 rue de la Liberté, 21140 Semur-en-Auxois.

Photo DR

Photo DR

Etape 9 : Berthaut, roi de l’époisses

Avant de rentrer, un crochet s’impose pour tout amateur de fromage qui se respecte, afin de rendre visite à l’époisses en son fief, dans la commune éponyme, à une dizaine de minutes de route de Semur-en-Auxois. Si l’usine ne se visite pas, le magasin l’Échauguette devrait remplir le panier de Madame et Monsieur.
Fromagerie Berthaut, 7, rue du champ de foire, Époisses
.

Photo DR

Photo DR

En partenariat avec Côte d’Or Tourisme :

COT-logo

 

One thought on “Semur-en-Auxois, la destination glamour de Femmes en Bourgogne

  1. Bouillot
    11/08/2016 à 16:46

    Bonjour
    concernant le musée de Semur-en-Auxois, je vous informe que l’exposition d’Enki Bilal est prolongée jusqu’au 2 octobre et se visite tous les après midi de 14h à 18h sauf le mardi.
    Je vous remercie par avance de prendre note si possible de cette information…

Laisser un commentaire