Festival du film policier de Beaune: un casting d’enfer!

Sandrine Bonnaire, Marina Foïs et Ludivine Sagnier côté filles; Melvil Poupaud, Jean-Pierre Améris et Cédric Anger côté garçons: le casting du jury de la huitième édition du Festival du film policier de Beaune (du 30 mars au 2 avril) est tout simplement d’enfer.

Sandrine Bonnaire, Présidente du Jury. Comédienne, réalisatrice

Sandrine Bonnaire, Présidente du Jury. Comédienne, réalisatrice

Une trentaine de films au total dont une huitaine de longs métrages en compétition, une dizaine de nationalités représentées: bien que contrainte par un peu de pression budgétaire, la huitième édition du Festival du film policier de Beaune n’a donc rien d’un petit millésime dans la programmation. Le cinéma est honoré avec l’art et la manière.

« Une véritable cartographie du film policier », annonce l’organisation, pour des « œuvres, traversées par des thématiques d’une actualité aiguë (…) Migrations, frontières, transmissions, corporéité: les couleurs de la sélection sont résolument sociales et politiques, faute de s’élever aux questions philosophiques. » On ne pouvait pas dire mieux!

C’est dans le casting du jury que l’on prend encore le mieux la mesure de la qualité de la proposition cette année. Difficile de ne pas céder aux charmes d’un trio de comédiennes de premier plan: Sandrine Bonnaire, la présidente et les excellentes Marina Fois et Ludivine Sagnier. Pour leur donner la réplique, rien de moins que Melvil Poupaud mais aussi deux réalisateurs de référence, Jean-Pierre Améris et Cédric Anger. Le spectacle sera donc aussi dans la salle de cinéma, qu’on se rassure.

Ce diaporama nécessite JavaScript.

Laisser un commentaire