Foire de Dijon : l’Italie et Lucullus ont régalé

À l’heure du bilan, Dijon Congrexpo est convaincu que la foire à l’italienne a fait un carton : 160 000 personnes sont venues, ont vu, ont bu. La Table de Lucullus a retrouvé son lustre et le pavillon italien a été « pris d’assaut » à tel point que nos voisins pourraient presque remettre le couvert, du 31 octobre au 11 novembre 2019…

Le communiqué de Dijon Congrexpo : 
« Malgré un jour d’ouverture en moins par rapport à 2017 (et deux par rapport à 2016), la foire de Dijon a maintenu son nombre de visiteurs à 160 000 comme ces dernières années. C’est donc une réelle satisfaction pour l’organisateur, Dijon Congrexpo, mais aussi pour la grande majorité des exposants, que ce soit dans le secteur de la restauration et de l’alimentation ou dans celui de l’équipement de la maison et de la personne.

Le pavillon de l’hôte d’honneur, l’Italie, a littéralement été pris d’assaut et les exposants se sont dits ravis de leur participation, à tel point qu’il est envisagé pour les prochaines éditions un espace dédié à leur pays en dehors du pavillon de l’invité d’honneur.

Le salon Vinidivio, consacré aux vins du Piémont, a connu une hausse de sa fréquentation de 14% par rapport à la précédente édition avec plus de 2 300 visiteurs en quatre jours. Les animations, en particulier celles qui se sont déroulées dans le cadre des Rencontres Gourmandes et mises en oeuvre par l’Amicale des Cuisiniers de la Côte-d’Or ont, comme de coutume, enthousiasmé les visiteurs qui ont pu prendre des cours de cuisine auprès des chefs. Les concours, encore plus nombreux cette année, ont permis de découvrir de nouveaux talents, ce qui est aussi l’un des objectifs de la foire.

Un satisfecit tout particulier doit être décerné à la Table de Lucullus qui, aux dires de nombreux visiteurs, a retrouvé ses attraits d’antan que certains regrettaient avec nostalgie. Dijon Congrexpo remercie très chaleureusement ses visiteurs, ses exposants, ses partenaires et les bénévoles qui ont permis la belle réussite de cette édition 2018. »

Laisser un commentaire