Glux-en-Glenne, Mercurey et Dijon, vedettes de Bourgogne Magazine

Il est en kiosques et promet de belles soirées de lecture à l’abri du froid. Ce nouveau numéro de Bourgogne Magazine invite à la découverte de la vie hivernale d’un village pas comme les autres, le plus haut de Bourgogne, Glux-en-Glenne. C’est aussi un voyage au fil des époques qu’il propose avec un grand dossier sur l’évolution urbanistique de Dijon, des origines à celle qui se veut métropole désormais. Et comment, à quelques jours du grand événement qu’est la Saint-Vincent, ne pas s’intéresser à Mercurey, dont les vignes produisent de grands vins, blancs comme rouges, riches de caractères bien trempés parmi ses drôles d’habitants. Le tout dans un numéro qui fait le plein d’heureuses rencontres et de surprenantes révélations sur notre territoire. Sommaire pour une chaleureuse petite mise en bouche.

bm53web

NATURE : Un hiver à Glux-en-Glenne

sommairebm53-1

À deux pas du mont Beuvray, la petite commune nivernaise de Glux-en-Glenne (103 habitants) cristalise sur ses pentes la plupart des enjeux actuels du Morvan. Sur fond de givre, les « hivernants » qui font tourner le « village le plus haut de Bourgogne » toute l’année nous parlent de leur vie, leurs inquiétudes et leurs espoirs quant à l’avenir de leur territoire.

HISTOIRE : De Divio à Dijon métropole

sommairebm53-2

D’une petite bourgade gallo-romaine enfermée en son castrum à une capitale régionale ouverte sur le monde, retour en six temps (et autant de voyages dans le passé) sur les 20 siècles d’urbanisme qui ont façonné cette bonne vieille cité dijonnaise pour en faire une métropole soucieuse de sa qualité de vie. Du Divio romain (p. 48) au Dijon de 2050 (p. 66), en passant par les époques médiévale (p. 52), ducale (p. 54) ou royale (p. 58), par les faubourgs dijonnais du XIXe siècle (p. 60), puis les Grésilles des années 1970 (p. 64), bienvenue dans l’histoire de la construction d’une ville.

SAINT-VINCENT-TOURNANTE : Mercurey les six clochers

sommairebm53-3

À l’image d’un vignoble complexe et subtil, les hameaux et les terroirs de Mercurey en Côte chalonnaise s’enchevêtrent, se croisent et s’assemblent pour former une mosaïque cohérente. Mercurey, Chamirey, Saint-Martin-sous-Montaigu, Etroyes, Bourgneuf, Touches : de clocher en climat, notre reporter est parti à la rencontre de ces différents quartiers qui, chacun selon son caractère, se reconnaissent tous dans le généreux vignoble de l’appellation.

sommairebm53-4

Laisser un commentaire