La FDSEA fait du foin à la Foire

040

© JLPetit

Le syndicat majoritaire des agriculteurs de Côte-d’Or veut profiter de la Foire gastronomique de Dijon et de l’inauguration du Restaurant des saveurs pour se faire entendre. Au cœur de la cible: une Politique agricole commune qui prévoit de nouvelles ponctions à leurs dépens. Mais aussi, en toile de fond, un débat qui pourrait bien remettre en cause notre vision de l’agriculture.

Les agriculteurs de la FDSEA 21 profitent de l’audience de la Foire gastronomique de Dijon (200 000 visiteurs) pour se faire entendre. Tout en douceur cependant, sans pneus brûlés, ni déversement d’œufs ou de lait. Fabrice Faivre, le président de l’organisation syndicale, se veut rassurant sur ce point, ce sera sans grabuge mais le discours restera clair et ferme : « C’est le dernier avertissement que nous lançons à nos politiques ! » Point de mire des revendications : la Politique agricole commune 2014 et les options choisies par le gouvernement français qui devraient entraîner une ponction supplémentaire de l’ordre de 10 millions d’euros sur la seule Côte-d’Or, que la richesse agricole rend contribuable au profit d’autres territoires.

La mobilisation, sera organisée au profit de l’inauguration du Restaurant des saveurs. Elle sera quasi protocolaire, en présence des principaux responsables syndicaux. Mais aussi et surtout, on l’imagine, de François Patriat et François Sauvadet. Le premier est ancien ministre de l’Agriculture et le second en rêve. Avec deux interlocuteurs de ce calibre, la FDSEA côte-d’orienne espère bien se faire entendre. Reste à savoir jusqu’où, à l’heure où le débat engagé propose bien d’autres alternatives au système établi et très axé sur la Politique agricole commune.

 

Laisser un commentaire